Les Champions Olympiques d’hiver et d’été

Depuis que les Jeux Olympiques d’hiver existent, les sports d’hiver et les sports d’été font tous deux l’objet d’un évènement sportif majeur tous les quatre ans.

Depuis que les Jeux Olympiques d’hiver existent, les sports d’hiver et les sports d’été font tous deux l’objet d’un évènement sportif majeur tous les quatre ans.

Les athlètes, les nageurs et les cyclistes évoluent pendant les beaux jours, alors que les skieurs, lugeurs et biathlètes sont sur le devant de la scène lors de la saison froide.

Mais il arrive parfois qu’à quelques années d’écart, des sportifs participent et triomphent aux Jeux d’été et aussi aux Jeux d’hiver. Ils ne sont pas nombreux et se comptent sur les doigts d’une seule main, mais ils méritent largement que l’on parle d’eux.

Le premier athlète à réaliser cet exploit est l’Américain Edward Eagan. Il participe et remporte l’or Olympique lors de l’épreuve de boxe des Jeux d’Anvers de 1920, puis signe la même performance en terminant premier de l’épreuve de bobsleigh à 4 lors des Jeux Olympiques de Lake Placid en 1932.

Quelques années plus tard, c’est le Norvégien Jacob Tullin Thams qui réalise un exploit similaire. Il remporte la médaille d’or lors de l’épreuve de saut à ski des Jeux de Chamonix en 1924, puis remporte l’argent lors de l’épreuve de yachting à 8 des Jeux de Berlin en 1936.

Les deux autres athlètes à avoir gagner une médaille lors de Jeux d’été et de Jeux d’hiver sont deux femmes.

Tout d’abord, l’Allemande Christa Luding-Rothenburger. Elle remporte plusieurs médailles lors des épreuves de patinage de vitesse des Jeux de Sarajevo (1984), de Calgary (1988) et d’Albertville (1992), et remporte également l’argent Olympique en cyclisme sur piste lors des Jeux de Séoul en 1988.

Ensuite plus récemment, la Canadienne Clara Hughes remporte deux médailles de bronze lors des Jeux d’Atlanta 1996 en cyclisme sur route, puis elle se destine au patinage de vitesse et excelle de nouveau dans ce sport.

Elle remporte une médaille d’or individuelle (5000 m) et une médaille d’argent par équipe lors des Jeux Olympique de Salt Lake City (2002), mais aussi une médaille de bronze individuelle (5000 m) lors des Jeux de Turin en 2006.

Ces exploits sont assez rares pour être soulignés. La reconversion sportive est fréquente chez les sportifs de haut niveau, mais c’est plus rare de voir les sportifs triompher dans deux disciplines différentes.

Avatar

Charles

1 comment

  • Il est remarquable de voir qu’il existe des sports « cousins » comme le patinage et le cyclisme sur piste, mais aussi le ski et le rally raid, de nombreux skieurs se reconvertissant dans la course auto (Luc Alphand est l’exemple le plus remarquable).