Lillehammer 94 : Le CIO dissocie l’hiver et l’été

Depuis la création des Jeux Olympiques d’hiver en 1924, ceux-ci ont lieu systématiquement la même année que les Jeux Olympiques d’été. Cette mesure existe depuis les Jeux de Chamonix en 1924, suite à une décision politique du CIO qui permet de désigner les villes hôtes des deux olympiades lors d’une même session.

Mais en 1986, le Comité International Olympique décide de dissocier les Jeux d’hiver et le Jeux d’été. Les deux Olympiades n’auront pas lieu la même année, ce qui permettra d’avoir un évènement Olympique tous les deux ans.

Les premiers Jeux Olympiques d’hiver qui respectent cette nouveauté sont les Jeux de 1994. Deux ans après les Jeux Olympiques d’Alberville et de Barcelone, une ville hôte est désignée le 15 septembre 1988 à Séoul. Les villes candidates sont Sofia en Bulgarie, Ostersund en Suède, Anchorage aux États-Unis et Lillehammer en Norvège.

42 ans après les jeux d’Oslo, c’est la ville Norvégienne de Lillehammer qui est désignée pour organiser les XVIIe Jeux Olympiques d’hiver. Ils ont lieu du 12 au 27 février 1994.

Ces Jeux de 1994 sont un modèle d’organisation, ils restent encore aujourd’hui comme les Jeux de référence en terme de déroulement, de ferveur du public et de qualité d’accueil. Les sports d’hiver n’ont jamais autant été aussi bien représentés, dans un pays qui considère le ski comme un sport national.

Au niveau sportif, 67 pays participent aux 61 épreuves qui ont lieu sur 6 sites différents. La Norvège termine en tête du tableau des médailles avec 26 médailles, devant la Russie (23 médailles) et l’Allemagne (24 médailles).

Avatar

Charles

1 comment

  • Et la France avait remporté 1 medaille d’argent et 4 de bronzes (on fait déjà mieux à Vancouver avec déjà 2 médailles d’or et une de bronze 🙂 )