1998 : Jean-Luc Crétier remporte la Descente des Jeux de Nagano

0

En 1968, Jean-Claude Killy remporte la médaille d’or de la descente des Jeux Olympiques de Grenoble. La disette du ski français dans cette discipline allait alors durer 30 ans…

Lors des Jeux Olympiques de Nagano en 1998, le favori de la descente s’appelle Herman Maier. L’autrichien, surnommé Herminator, domine le ski mondial et la descente semble lui être promise. Mais quelques outsiders émergent dont le français Jean-Luc Crétier, enfin épargné par les blessures.

La course est reportée de nombreuses fois en raison de conditions météo épouvantables. Mais le 13 février 1998, Crétier et son dossard numéro 3 se joue des nombreux pièges de la piste nippone et signe un chrono exceptionnel.

Hermann Maier a donc sa proie en pleine mire mais il ne verra pas le bas de la piste. A près de 120 km/h, il décolle sur une bosse et sort de la piste, finissant dans une incroyable série de cabrioles dans les filets de protection et une poudreuse fraîche. Intact mais couverts d’écchymoses, il gagnera néanmoins 2 médailles d’or en Super G et Slalom Géant.

La prestigieuse médaille d’or de la descente termine autour du cou du français Jean-Luc Crétier, alias Cabou, qui devient le quatrième Français a remporter la descente des Jeux Olympiques.

Partager

L'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.