2002 : Carole Montillet remporte la prestigieuse descente Olympique

Le début d’année 2002 est une période difficile pour Carole Montillet. Endeuillée par le décès tragique de son amie Régine Cavagnoud quelques semaines auparavant, Carole entame les Jeux Olympiques de Salt Lake City sans aucune victoire en Coupe du Monde depuis le début de la saison.

A l’occasion des Jeux Olympiques 2010 de Vancouver, MemoSport se met à l’heure d’Hiver en vous proposant quelques rétrospectives liées au JO de la saison Blanche.

Le début d’année 2002 est une période difficile pour Carole Montillet. Endeuillée par le décès tragique de son amie Régine Cavagnoud quelques semaines auparavant, Carole entame les Jeux Olympiques de Salt Lake City sans aucune victoire en Coupe du Monde depuis le début de la saison.

Le 8 février 2002 lors de l’ouverte des Jeux, Carole est le porte drapeau de la délégation Française. Elle ne le sait pas encore, mais cette distinction est un signe de chance quelques heures avant le début des premières compétitions.

La descente Olympique Féminine a lieu le 12 février 2002. Carole prend le départ parmi les premières participantes avec le dossard n°11, elle réalise un temps canon de 1 minute 39 secondes et 56 centièmes et doit attendre le passage des favorites du jour pour connaître son sort.

Mais les autres skieuses, dont les plus fortes prétendantes Isolde Kostner et Renate Götschl, ne parviennent pas à améliorer ce chrono, qui couronne Carole Montillet d’un titre Olympique prestigieux.

Carole Montillet devient ainsi la première Française à remporter la médaille d’or d’une descente Féminine Olympique. Au palmarès du ski Français, elle succède à Marielle Goitschel, la dernière femme à avoir remportée un titre Olympique lors de Jeux d’Hiver (Grenoble 1968, Slalom).

Crédit Photo

Avatar

Charles