2002 : La surprise Steven Bradbury

1

Steven Bradbury est un patineur de vitesse Australien. Il n’est pas le plus rapide patineur de l’histoire, il est plutôt le patineur le plus chanceux de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver.

Souvenez-vous lors des Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, un patineur Australien devient Champion Olympique à la surprise générale, après avoir bénéficié de plusieurs coups de chance tout au long de la compétition.

Alors qu’il aborde la compétition en tant que patineur sans aucune victoire majeure à son actif, Steven Bradbury ne sait pas qu’il va remporter l’épreuve de Short Track sur 1000 mètres à Salt Lake City. Retour sur une compétition plus que surprenante.

La compétition de Short Track sur 1000 mètres se déroule sur une piste courte, les séries se disputent avec 5 participants qui se défient lors de qualification de quarts de finale, de demi-finales puis lors d’une finale.

Bradbury se qualifie pour les quarts de finale après avoir réussi à sortir des séries éliminatoires, jusqu’ici il se positionne à son niveau sportif en atteignant un stade honorable de la compétition. C’est après que tout va aller plus vite que prévu.

Lors des quarts de finale, les séries permettent aux 2 premiers de chaque course de se qualifier pour les demi-finales. Steven Bradbury termine troisième de sa série, mais se qualifie quand même grâce à la disqualification d’un coureur canadien.

Au stade des demi-finales, il est rapidement distancé lors de sa course. Mais à quelques hectomètres de l’arrivée, 3 autres participants chutent dans le dernier virage de la piste. Il termine second et se qualifie pour la finale.

Mais Steven Bradbury est lucide, il sait qu’il n’est pas assez rapide pour prétendre au podium. C’est pour cela que son entraîneur lui propose une stratégie inspirée de sa demi-finale. Il lui conseille de rester volontairement en retrait des 4 autres patineurs, en espérant qu’un d’entre eux chute avant l’arrivée.

Lors de la finale, l’incroyable de produit. De la même façon que pour la demi-finale, les 4 premiers participants prennent le large, laissant Steven Bradbury à l’arrière du peloton.

Mais lors du dernier virage, les favoris partent à la faute et se retrouvent à terre. Steven Bradbury termine tranquillement sa course et décroche la victoire. Les réclamations n’y feront rien, Steven Bradbury devient Champion Olympique de Short Track.

L’histoire est incroyable et permet à l’Australie de décrocher sa première médaille d’or lors d’une Olympiade d’hiver.

Steven Bradbury devient un héros national et personnalité de l’année en Australie. Il arrêta sa carrière juste après les Jeux de Salt Lake City, après un beau succès où l’amateurisme à pris le dessus sur le professionnalisme.

Finale de Short Track sur 1000m – Jeux Olympiques d’hiver 2002

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Un commentaire

  1. Attention cependant à ne pas prendre Steven Bradbury pour un “jambon”. Beaucoup de médias ont fait cette erreur pendant les Jeux de Salt Lake. C’est vrai que que son histoire est étonnante et amusante et que le raccourci est facile.

    Au Jeux, Bradbury était un coureur en fin de carrière, médaillé de bronze à Lillehammer sur le relais. Hors-JO, il possède une collection de trois médailles mondiales sur le relais dont un titre mondial en 1991.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.