Formule 1 : Le bilan des Français à la mi-saison

les français dans la saison 2022 formule 1

Cette saison 2022 de Formule 1 réserve des destins bien différents à nos pilotes français. Si Pierre Gasly et Esteban Ocon continuent leur progression loin des podiums cette année, Charles Leclerc s’impose comme le meilleur talent francophone depuis des décennies. Retour sur leur saison, après 13 Grand Prix disputés sur 22. 

Ils font tous partie de cette génération française dorée mais ne partagent pas le même destin en Formule 1. Tous trois vainqueurs d’au moins un Grand Prix dans leur carrière, Pierre Gasly, Esteban Ocon et Charles Leclerc portent haut les espoirs de la francophonie, à tel point que voir un Monégasque remporter un grand titre mondial semble possible.

Charles Leclerc, génie pas aidé par Ferrari

Charles Leclerc

Il n’est pas Français mais il ne cesse d’intéresser les observateurs de la Formule 1. Cette saison, le Monégasque prouve qu’il se positionne en tant que prétendant au titre mondial dans les années à venir. Auteur d’un début de saison extraordinaire, avec deux victoires, deux deuxièmes places et une sixième place lors des cinq premières courses, Charles Leclerc a rivalisé avec le champion du monde en titre, Max Verstappen.

Mais le prodige néerlandais a ensuite accéléré la cadence et compte désormais 80 points d’avance après le Grand Prix de Hongrie. Son dauphin Charles Leclerc connaît quelques difficultés avec Ferrari depuis quelques courses. Parfois déçu par les stratégies employées par l’écurie italienne, il compte déjà trois abandons cette saison. Trop pour espérer remporter le titre cette saison, certainement, mais il montre un beau potentiel pour les années suivantes. Attention car il pourrait dégringoler au classement si la fin de saison se passe mal, Lewis Hamilton, sixième, n’étant qu’à une trentaine de points du Monégasque. 

Du mal à confirmer pour Ocon et Gasly

La saison 2022 n’est en revanche pas la même pour Pierre Gasly et Esteban Ocon. Si ce dernier réalise plutôt une bonne saison, très régulièrement dans les points, le premier est plutôt en difficulté et a pris des points trois fois seulement. Un bilan très maigre pour le natif de Rouen, loin de ses saisons précédentes. Des résultats qui laissent le doute planer dans l’esprit du Français, déçu après le Grand Prix de France la semaine dernière : « Je suis extrêmement déçu. J’ai du mal à comprendre pourquoi on est aussi peu performants ». 

En revanche, c’est mieux pour Esteban Ocon. Régulier dans les points entre la cinquième et la dixième place, le pilote français connaît pour le moment une belle saison, un copier-coller de sa meilleure année en 2017. Il avait terminé huitième du classement en marquant des points sur quasiment chaque course, mais sans podium. Absent du podium depuis sa victoire l’an dernier en Hongrie, il progresse lentement et pointe à la huitième place au classement. Un bilan moyen qui fait de lui un des pilotes les plus réguliers.

Thomas Cludel

Thomas Cludel