F1 : Charles Leclerc, l’éclosion du génie monégasque

Charles Leclerc

Il n’a pas mis longtemps avant de convaincre qu’il deviendrait vite incontournable en Formule 1. Le Monégasque Charles Leclerc a prouvé cette année qu’il peut être un prétendant au titre de champion du monde, après son explosion au plus haut niveau en 2019. À 24 ans, il monte en puissance et compte 3 victoires cette saison. Retour sur son arrivée à Ferrari qui peut croire à un nouveau succès en Formule 1, le dernier datant de 2007.

Troisième Monégasque seulement à courir en Formule 1, Charles Leclerc fait partie de la génération dorée de jeunes pilotes francophones, avec Pierre Gasly et Esteban Ocon. Son éclosion en 2019 avec Ferrari lui a permis de gagner de l’expérience au sein d’une grande écurie historique et il joue maintenant avec les meilleurs pour pourquoi pas, devenir le premier pilote de son pays à remporter un titre aussi grand.

Une pépite pour Ferrari

Charles Leclerc est arrivé très jeune en Formule 1 après ses succès dans les catégories inférieures. Après une belle saison à Sauber en 2018, qui marque sa première, Ferrari le choisit pour accompagner Sebastian Vettel lors de la saison 2019. Une immense opportunité pour le jeune pilote, âgé de 21 ans à l’époque. Et le choix va vite s’avérer payant puisque Leclerc montera sur un podium dès sa deuxième course avec cette écurie. Le début d’une saison remarquable puisqu’il remportera sa première course en Formule 1 lors du Grand Prix de Belgique, le lendemain de la mort de son ami Anthoine Hubert sur ce circuit. D’ailleurs, cette victoire fait de lui le troisième pilote le plus jeune à s’imposer en F1, et le premier chez Ferrari. Cette saison 2019 ressemble d’ailleurs à une passation de pouvoir chez Ferrari. Coéquipier de Vettel, Charles Leclerc finit la saison devant le quadruple champion du monde au classement général, une « expérience qu’[il] n’oubliera jamais ». Bien assez pour prolonger son contrat jusqu’en 2024, en triplant son salaire.

Un début de carrière mouvementé mais formateur

S’il est désormais un des meilleurs pilotes de Formule 1, l’ascension de Charles Leclerc au plus haut niveau a été marquée par la mort de plusieurs proches. Deux de ses plus grands inspirateurs ont disparu dans sa jeune carrière. Jules Bianchi d’abord, son mentor qui lui prodiguait de bons conseils et partageait son expérience avant son décès en 2015. « Il m’a appris à ne pas laisser les choses me dépasser », partagera-t-il plus tard dans sa carrière. Puis son père, Hervé, en plein milieu de la saison de Formule 2 en 2017. Une tragédie qui intervient quelques jours avant la dernière course de la saison, qu’il gagnera tout de même ainsi que le championnat. À moins de 20 ans, il est le plus jeune vainqueur de ce championnat et montre qu’il n’est pas fait du même bois…

Thomas Cludel

Thomas Cludel