Laurent Fignon remporte le Tour de France 1983

1

Le Tour de France 1983 est la 70ème édition de l’épreuve. Le départ est donné à Fontenay-sous-bois le 1er juillet 1983, et l’arrivée est aux Champs-Elysées le 24 juillet 1983. Le parcours comporte 22 étapes sur 3891 kilomètres, et est effectué dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Liste des étapes – Tour de France 1983

Prol Fontenay-sous-bois (CLM) 5,5 km
1 Nogent sur Marne – Créteil 163 km
2 Soissons – Fontaine au pire (CLM par équipe) 100 km
3 Valenciennes – Roubaix 152 km
4 Roubaix – Le Havre 300 km
5 Le Havre – Le Mans 257 km
6 Chateaubriand – Nantes (CLM) 58,5 km
7 Nantes – Ile d’Oléron 216 km
8 La Rochelle – Bordeaux 222 km
9 Bordeaux – Pau 207 km
10 Pau – Bagnères de Luchon 201 km
11 Bagnères de Luchon – Fleurance 177 km
12 Fleurance – Roquefort sur Soulzon 261 km
13 Roquefort sur Soulzon – Aurillac 210 km
14 Aurillac – Issoire 149 km
15 Clermont-Ferrand – Puy de Dôme (CLM) 15,6 km
16 Issoire – St-Etienne 144,5 km
17 La Tour de Pin – l’Alpe d’Huez 223 km
18 Bourg d’Oisans – Morzine 247 km
19 Morzine – Avoriaz (CLM) 15 km
20 Morzine – Dijon 291 km
1 Dijon – Dijon (CLM) 50 km
1 Alfortville – Paris Champs Elysées 195 km

La course

Les ténors du cyclisme cette année là s’appellent Bernard Hinault, Laurent Fignon, ou encore Pascal Simon. Bernard Hinault vient de remporter quatre Tours de France et le Tour d’Espagne, mais ne peut s’aligner au départ cette année là à cause d’une blessure au genou droit.

La première semaine de course est habituellement réservée aux sprinteurs. Le Nord de la France et la Bretagne sont propices aux sprints et aux contre la montre. Le maillot jaune est porté par quatres coureurs différents en 10 étapes : le Belge Eric Vanderaerden, puis le Français Jean-Louis Gauthier, le Danois Kim Andersen (photo) et enfin l’Irlandais Sean Kelly.

 Kim Andersen

C’est lors de la 10ème étape que les favoris commencent à prendre les choses en mains. L’étape entre Pau et Bagnères de Luchon emmènent les coureurs aux col de l’Aubisque, du Tourmalet, de l’Aspin et de la Peyresourde. Ce sont quatre cols légendaires et extrêmement difficiles pour une seule et même journée.

Pascal Simon s’empare du maillot jaune, mais il est victime d’une terrible chute lors de l’étape suivante entre Bagnères de Luchon et Fleurance. Il assure pendant tous les Pyrénées mais il est contraint à l’abandon dans les Alpes dans l’étape entre la Tour du Pin et l’Alpe d’Huez, une fracture de l’omoplate prend le dessus sur lui.

C’est Laurent Fignon qui prend alors la tête du classement général, sans avoir pourtant remporté une seule étape jusqu’ici. En se plaçant dans le bon wagon dans les différentes étapes, il s’empare du maillot jaune. Fidèle lieutenant de Bernard Hinault lors des courses précédentes, il profite de l’absence de celui-ci pour se dévoiler au grand jour.

Il remporte le Contre La Montre autour de Dijon lors de la 21ème étape le 23 juillet, et triomphe le lendemain sur les Champs-Elysées. Il succède à Bernard Hinault.

Laurent Fignon Tour de France 1983

Classement Général – Tour de France 1983

1 Laurent Fignon (France) 105h 07 min 52 sec
2 Angel Arroyo (Espagne) + 4 min 04
3 Peter Winnen (Pays-Bas) + 4 min 09
4 Lucien Van Impe (Belgique) + 4 min 16
5 Robert Alban (France) + 7 min 53

Classement par point – Tour de France 1983

1 Sean Kelly (Irlande) 360 pts
2 Frits Pirard (Pays-Bas) 144 pts
3 Laurent Fignon (France) 126 pts

Classement de la montagne – Tour de France 1983

1 Lucien Van Impe (Belgique) 272 pts
2 Patrocinio Jimenez (Colombie) 195 pts
3 Robert Millar (Angleterre) 157 pts
Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Un commentaire

  1. Pingback: 1986 : Un Américain à Paris | Memosport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.