Le site sur la mémoire et l'histoire du sport

1903 : Maurice Garin remporte le 1er Tour de France cycliste

Par on18 sept 2009 dans la thématique Cyclisme

La création du Tour de France cycliste est due à une querelle entre deux quotidiens sportifs du début du XXe siècle : L’Auto et Le Vélo.

lauto-levelo

Historique

Le Vélo domine le marché à l’époque, et organise à l’époque les courses cyclistes Paris-Brest-Paris et Bordeaux-Paris.

Pour concurrencer celles-ci, L’Auto décide d’organiser une course bien plus grande qui attirerait les foules. Par la même occasion, elle améliorerait les ventes et ne laisserait que les miettes au magazine le Vélo. L’enjeu serait donc économique et sportif.

Le 19 janvier 1903, L’Auto annonce sur son papier jaune la création de la plus grande épreuve cycliste jamais organisée, a savoir le Tour de France.

lauto

C’est le directeur-rédacteur en chef de l’époque, Henri Desgrange, qui devient organisateur de cette compétition. Ancien coureur cycliste et passionné par ce sport, il met en place la course en collaboration avec le journaliste Géo Lefèvre.

Ils ne le savent pas encore, mais leur course va devenir la plus belle et la plus médiatique de toutes les courses cyclistes du monde. Pour la petite anecdote, le magazine Le Vélo a fermé ses portes un an après le premier Tour de France, a cause d’une baisse considérable des ventes…

Le Parcours

60 coureurs s’alignent au départ de ce premier Tour de France de l’histoire. Le parcours représente 2428 kilomètres à travers la France et à travers 6 étapes différentes.

Deux à quatre jours de repos ont lieu entre chaque étape. Les coureurs qui abandonnent la course pendant une étape, peuvent prendre le départ de l’étape suivante, en faisant toutefois une croix sur le classement général.

Les étapes

- Montgeron (Paris) – Lyon.
– Lyon – Marseille.
– Marseille – Toulouse.
– Toulouse – Bordeaux.
– Bordeaux – Nantes.
– Nantes – Paris.

carte_tdf

Le tracé des étapes

- Montgeron, Melun, Montargis, Nevers, Moulin, Roanne, Lyon.
– Lyon, St-Etienne, Valence, Montélimar, Avignon, Aix-En-Provence, Marseille.
– Marseille, Arles, Nïmes, Montpellier, Carcassonne, Toulouse.
– Toulouse, Montauban, Agen, Bordeaux.
– Bordeaux, Cognac, Saintes, Rochefort, La Rochette, La Roche sur Yon, Nantes.
–  Nantes, Angers, Saumur, Tours, Blois, Orléans, Chartres, Versailles, Paris.

Les gains

Le Magazine L’Auto offre 3000 francs au vainqueur du classement général, puis 2000 francs au deuxième, puis 1200, 800, 500, 250, 200, 100 et 50 francs aux suivants.

Le vainqueur de l’étape Paris-Lyon remporte 1500 francs et chaque coureur est payé 5 francs par jour de course.

Les maillots distinctifs n’existent pas encore, le leader du classement général n’a pas encore de maillot jaune. Ce dernier arrivera qu’en 1919.

La Course

Le 1er juillet 1903 le départ de la course est donné à Montgeron, devant le café le Réveil Matin. Les coureurs prennent la destination de Lyon à 15h16.

tdf_1903_depart

Le Français Maurice Garin roule pendant 17 heures, 45 minutes et 44 secondes pour arriver dans la Capitale des Gaules, après 467 kilomètres. Il remporte l’étape devant Hippolyte Pagie, arrivé 55 secondes après.

Quatre jours plus tard le 5 juillet 1903, les coureurs partent de Lyon pour rejoindre Marseille. Cette 2ème étape est historique, puisque la route empruntée permet aux coureurs de franchir le premier col du Tour de France, le col du Pin Bouchain à la sortie de St-Etienne.

tdf_1903

Cette fois-ci c’est le Français Hippolyte Aucouturier qui arrive le premier à Marseille, après 14 heures 25 minutes d’effort et 374 kilomètres. Aucouturier ne fait plus partie du classement général car il a abandonné lors de la première étape, Maurice Garin arrive 26 minutes après et conserve la tête du général.

Aucouturier renouvellera sa victoire lors de la 3eme étape entre Marseille et Toulouse le 8 juillet 1903. Il arrive en tête après 423 kilomètres et 17 heures et 55 minutes de course.

tour_France_190347

Lors de la 4ème étape le 12 juillet 1903, c’est le Suisse Charles Laeser qui s’impose à Bordeaux. Cette étape est la plus courte du parcours puisqu’elle ne mesure « que » 268 kilomètres. Elle ressemble beaucoup aux étapes que l’on connaît aujourd’hui.

Maurice Garin occupe toujours la tête du classement général et il gardera cette position jusqu’à l’arrivée à Paris. Il remporte les deux dernières étapes entre Bordeaux et Nantes le 13 juillet, puis entre Nantes et Paris 18 juillet 1903.

La dernière étape a le mérite de se terminer au sprint à Ville d’Avray, Garin termine en tête une seconde devant Fernand Augereau et Julien Lootens. Le parcours s’achèvent par une liaison entre ce sprint et le Parc des Princes, où les coureurs terminent leur Tour de France par un tour d’honneur et une remise des prix. 20 000 spectateurs sont présents pour les acclamer.

maurice_garin_1903

Il ne reste que 21 coureurs lors de cette arrivée, sur les 60 participants partis de Montgeron.

Depuis ce jour là, le Tour de France a bien évolué. Les étapes sont plus courtes mais plus nombreuses et surtout les coureurs et équipements sont complètements différents. On appelle ça le progrès.

Classement Général final – Tour de France 1903

1. Maurice Garin (FRA) en 94h33’14 »
2. Lucien Pothier (FRA) à 2h59’21 »
3. Fernand Augereau (FRA) à 4h29’24 »
4. Rodolphe Muller (MEX) à 4h39’30 »
5. Jean Fischer (FRA) à 4h58’44 »
6. Marcel Kerff (BEL) à 5h52’24 »
7. Julien Lootens (BEL) à 8h31’08 »
8. Georges Pasquier (FRA) à 10h24’04 »
9. François Beaugendre (FRA) à 10h52’14 »
10. Aloïs Catteau (BEL) à 12h44’57 »
11. Jean Dargassies (FRA) à 13h49’10 »
12. Ferdinand Payan (FRA) à 19h09’02 »
13. Julien Girbe (FRA) à 23h16’52 »
14. Isidore Lechartier (FRA) à 24h05’13 »
15. Josef Fischer (ALL) à 25h14’26 »
16. Alexandre Foureaux (FRA) à 31h50’52 »
17. René Salais (FRA) à 32h34’43 »
18. Émile Moulin (FRA) à 49h43’15 »
19. Georges Borot (FRA) à 51h37’38 »
20. Pierre Desvages (FRA) à 62h53’54 »
21. Arsène Millocheau (FRA) à 64h47’22

a écrit 615 articles pour MemoSport. Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.
  • Pingback: 1910 : Le Tour de France découvre le Tourmalet - Memosport

  • Gougaud

    Bonjour,
    une erreur s’est glissée dans ce texte.
    Le col du Pin Bouchain est bien le premier col franchi par le Tour de France, en 1903.
    Mais c’est dès la première étape car il est situé entre Roanne et Tarare, soit à 55 km au nord-ouest de Lyon.
    Sportivement.
    B.G.

  • Dubuis herve

    Pourquoi Maurice grain s’était-il fait disqualifie en 1904 du 2 eme tour de France?