1954 : le Tour de France s’élance de l’étranger

1

Le Tour de France s’est élancé de l’étranger pour la première fois de son histoire en 1954, soit 51 ans après sa création et à l’occasion de la 41e édition de la plus grande compétition cycliste du Monde.


Crédit photo

Ce premier départ hors de France est donné depuis les Pays-Bas, plus précisément depuis Amsterdam, la capitale du pays. Les organisateurs souhaitent faire honneur aux bonnes prestations des cyclistes néerlandais lors des éditions précédentes du Tour, en organisant pour la première fois un départ hors de France.

Les spécialistes et les supporters chauvins n’apprécient pas forcément un départ du Tour de France hors de France, considérant que cette compétition cycliste doit rester au pays et rester dans la tradition.

Ces mécontentements sont encore d’actualités aujourd’hui car depuis 1954, plusieurs départs ont eu lieu depuis l’étranger. Les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne ou encore l’Irlande ont hébergé plusieurs fois le départ de la plus grande compétition cycliste au Monde, avec à chaque fois une fête et du grand spectacle autour de la petite reine.

Liste des départs du Tour de France depuis l’étranger :

Pays-Bas
Amsterdam : 1954
Scheveningen : 1973
Leyde : 1978
s-Hertogenbosch : 1996
Rotterdam : 2010

Belgique
Bruxelles : 1958
Charleroi : 1975
Liège : 2004

Allemagne
Cologne : 1965
Francfort-sur-le-Main : 1980
Berlin-Ouest : 1987

Luxembourg
Luxembourg : 1989 et 2002

Suisse
Bâle :  1982

Espagne
Saint-Sébastien : 1992

Irlande
Dublin : 1998

Royaume-Uni
Londres : 2007

Monaco
Monaco : 2009

Pays-Bas
Rotterdam : 2010

Belgique
Liège : 2012

Royaume-Uni
Leeds : 2013

Pays-Bas
Utrecht : 2014

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Un commentaire

  1. Pingback: 1992 : le Tour de France devient le Tour de l'Europe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.