Hector Castro : el divino manco

En 1930, la première Coupe du Monde se déroule en Uruguay. Grand favori de la compétition grâce à leur six Copa America et leur deux succès aux Jeux olympiques, la Céleste présente une équipe emmenée par de joueurs de grand talents comme le capitaine José Nasazzi (voir ici par ailleurs) ou Pedro Cea, attaquant de pointe.

Cea avait pour partenaire dans l’attaque uruguayenne un joueur particulier. Héctor Castro était un bon joueur du club de Nacional, mais sa particularité était tout autre.

À l’age de treize ans, il perd sa main droite en manipulant une scie électrique. Nullement géné pour jouer et marquer, il entre dans la légende de la Coupe du Monde en marquant le seul but du match face au Pérou en poules de l’édition 1930, mais surtout en délivrant tout un peuple en finale de la même compétitoin en inscrivant le 4ème but à la 90ème minute de jeu.

El Divino Manco (le manchot divin) peut alors soulever la Coupe du Monde… avec une seule main.

Avatar

Charles