1950 : la surprenante victoire des États-Unis sur l’Angleterre

Malgré une omniprésence dans les grandes compétitions internationales et dans le TOP 20 mondial depuis quelques années, les États-Unis ne représente pas une nation historique du football. Un évènement quasi oublié vient pourtant contredire cette conviction.

États Unis 1950

Lors de la Coupe du Monde de football 1950 au Brésil, les USA sont le petit poucet de la compétition et font partie du Groupe B composé de l’Espagne, du Chili et la redoutable Angleterre. Les anglais viennent en Amérique du Sud pour une seule chose : remporter le trophée.

Le premier match des américains est difficile, ils s’inclinent 3 buts à 1 face au Chili et abordent le match contre l’Angleterre sans grands espoirs.

Mais rien n’est jamais écrit à l’avance dans le football, les américains réalisent l’exploit de battre l’Angleterre 1 but à 0 grâce à un but de Joe Gaetjens.

1950 angleterre-etats-unis

Une polémique naîtra après cette rencontre, car trois joueurs américains présents sur la pelouse ne possédaient pas l’identité américaine. Les procédures de naturalisation étaient enclenchées mais pas encore terminées.

L’Angleterre cria au scandale mais la FIFA ne prendra aucune sanction.

Les anglais perdent ensuite 1 à 0 contre l’Espagne dans la course à la qualification, et sortent dès le premier tour de cette Coupe du Monde. Eux qui étaient venus gagner, repartent après seulement 3 matchs.

Ce genre scénario n’est pas le seul connu dans l’histoire de la Coupe du Monde…

Avatar

Charles