1999 : Arsène Wenger fait rejouer un match

Le 13 février 1999, Arsenal rencontre Sheffield United dans le cadre des 8e de finale de la Coupe d’Angleterre. Jusqu’ici, rien de bien original. Sauf que cette rencontre va prendre une tournure bien spéciale.

Arsenal Sheffield United 1999

En effet alors que les deux équipes sont à égalité un but partout, le joueur de Sheffield Lee Moris se blesse. Son gardien effectue le geste classique de sortir le ballon, afin de permettre aux soigneurs d’entrer sur le terrain.

C’est alors que Nwankwo Kanu, une nouvelle recrue d’Arsenal, s’empare du ballon après une touche rapide d’un de ses coéquipiers, et centre pour Marc Overmars qui inscrit un deuxième but pour les Gunners.

L’arbitre valide le but, car aucune règle du football impose de rendre le ballon dans ce cas précis, la situation est plus que confuse sur le terrain. Au coup de sifflet final, Arsenal remporte la rencontre 2 buts à 1.

Après la rencontre, le coach Arsène Wenger propose à la Fédération Anglaise de rejouer le match à cause de cet incident, car il trouve la situation très mauvaise. Sa demande est accordée, le match est rejoué et l’entraîneur français se voit attribuer le prix du fair-play pour ce geste.

Pour l’histoire, 10 jours plus tard, Arsenal remporte le match rejoué deux buts à un, mais dans des conditions honnêtes.

Crédit Photo

Avatar

Charles

1 comment

  • Wenger avait démontré par ce geste qu’il est possible de rester Fair-play dans le football moderne. Grâce à cette décision, Wenger s’est construit l’image d’un manager et d’un homme de qualité, image qui perdure toujours à ce jour!!…D’autres pourraient d’ailleurs s’en inspirer et donner ainsi encore plus à ce sport l’image d’un sport véhiculant des valeurs fondamentales comme le respect de l’adversaire ou encore le fair-play!!!