1992 : le Tour de France devient le Tour de l’Europe

0

Depuis le premier départ du Tour de France hors de France en 1954, la plus grande épreuve cycliste du monde a pris ses habitudes et propose très souvent des départs, passages et étapes dans les pays voisins à l’hexagone. Lors de la 79e édition en 1992, les organisateurs ont choisi de célébrer le traité de l’Union Européenne avec un parcours très européen.

Pour la seule et unique fois dans l’histoire du Tour de France, les coureurs ont visité 6 autres pays pendant cette édition : l’Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Luxembourg et l’Italie.

tour de france 1992

Un Tour d’Europe

Après un départ depuis San Sebastian en Espagne et une première étape directement dans les Pyrénées, ce Tour de France 1992 prend la direction du nord de l’Europe avec des étapes à Roubaix, Bruxelles, Luxembourg ou encore Strasbourg. Les étapes alpestres arrivent ensuite avec un passage en Italie à Sestrières, puis à l’Alpe d’Huez et au Bourg d’Oisans. Les coureurs remontent ensuite vers Paris en passant par Saint-Etienne, Tours et Blois.

Au niveau de la course, le favori est l’espagnol Miguel Indurain qui est candidat à sa propre succession après sa victoire en 1991 mais on également citer d’autres prétendants comme Gianni Bugno et Claudio Chiappucci. A noter la première participation de Richard Virenque à un Tour de France.

Indurain et le contre-la-montre

Miguel Indurain impose sa loi dès le prologue en contre-la-montre à San Sebastian, il s’impose avec plus de 10 secondes sur ses adversaires et endosse le maillot jaune. Il ne le gardera pas jusqu’à Paris, le suisse Alex Zülle puis les français Richard Virenque et Pascal Lino endossent la tunique dorée après de bonnes échappées dans les Pyrénées.

Miguel Indurain en contre-la-montre

Miguel Indurain, le spécialiste du contre-la-montre

Mais Miguel Indurain rétablit l’ordre lors des étapes de contre-la-montre, en tant que grand spécialiste de cette épreuve, il réalise un chrono exceptionnel à Luxembourg en s’imposant avec plus de 3 minutes d’avance sur le second. Il arrive ensuite à conserver son avance dans les Alpes pour triompher ensuite à Paris, pour la deuxième fois consécutive.

miguel indurain 1992

Quelques faits de course

  • 6 pays traversés en dehors de la France
  • Pascal Lino conserve le maillot jaune pendant 10 jours
  • Première participation et premier maillot jaune pour Richard Virenque
  • Deuxième victoire consécutive pour Miguel Indurain
  • Laurent Jalabert remporte le classement par points
  • Claudio Chiappucci remporte le classement de la montagne après une échappée de 125 km entre Saint-Gervais et Sestrières

Crédit photo Wikipédia

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire