US Open : Pas de miracle en vue pour Novak Djokovic ?

djokovic entrainement avec sa famille

À un mois du début de l’US Open (29 août – 11 septembre), on ne sait toujours pas si Novak Djokovic pourra participer ou non au Grand Chelem américain. Non vacciné, le Serbe pourrait ne pas recevoir l’autorisation des organisateurs. Une décision qu’accepte et respecte son entraîneur et mentor, Goran Ivanisevic.

Novak Djokovic campe sur ses positions. Il ne se fera pas vacciner contre le Covid-19 : « Je ne suis pas vacciné et je n’ai pas l’intention de me faire vacciner. La seule bonne nouvelle que je puisse avoir est qu’ils vont supprimer ce protocole selon lequel seules les personnes vaccinées ou bénéficiant d’une exemption peuvent entrer dans le pays ». Pour l’heure, les États-Unis ne semblent pas ouvrir la porte à un changement. L’épidémie continue de se propager et rares sont les pays à avoir revu leur protocole. Plus les jours passent et plus les chances de voir Novak Djokovic, récent vainqueur du tournoi de Wimbledon, défendre ses chances à l’US Open, se réduisent.

Une pétition qui prend de l’ampleur

Pourtant, la mobilisation pour défendre Novak Djokovic ne désemplit pas. Une pétition circule ces dernières semaines pour réclamer la présence du Serbe à l’US Open : « Le gouvernement des États-Unis et l’Usta doivent travailler ensemble pour lui permettre de jouer. Si les joueurs de tennis américains non vaccinés peuvent jouer, Djokovic, l’une delégendes du sport, doit être autorisé à jouer ». Baptisée « Nole Fam on Change », elle espère réunir très rapidement 50 000 signatures. En quelques heures, l’objectif est quasiment déjà atteint, les fans du n°7 mondial se sont mobilisés sur le web et les réseaux sociaux où le hastag #NoleFam se propage un peu partout.

« Nous étions sur le mur de la honte »

Outre les fans, l’entraîneur de Novak DjokovicGoran Ivanisevic, n’hésite pas non plus à prendre position pour la star du tennis mondial : « J’espère que ces décisions d’obligation vaccinale seront annulées. Il y a eu des personnes infectées en Australie, à Roland Garros et à Wimbledon et personne n’a jamais rien eu de grave. Il y a tellement de contradictions, j’ai été vacciné, ce n’est pas un problème pour moi, mais pendant deux ans et demi ils nous ont terrorisés, quand t’es infecté c’est comme si tu as la gale, ils te mettent dehors toi et l’équipe. Nous étions sur le mur de la honte ».

Des confidences touchantes qui montrent la détermination et le parcours du combattant de Nolan Djokovic. Et malgré des rumeurs sur sa possible vaccination pour pouvoir retrouver pleinement le chemin des circuits, le clan Djoko a démenti : Nole ne se fera pas vacciner. Goran Ivanisevic le confirme : « Je le respecte et l’apprécie, il a pris une décision qu’il ne changera pas. Quand ils le proclament comme un leader, comme quelqu’un ayant une mauvaise influence sur les gens, c’est faux. Il ne veut pas se faire vacciner, il ne veut pas en mettre dans son corps, et il n’a jamais dit aux autres de ne pas se faire vacciner. Je respecte et soutiens sa décision ».

Thomas Cludel

Thomas Cludel