Roger Federer, le roi incontesté de l’US Open

Federer le roi de l'us open

A l’instar de Wimbledon où il a remporté cinq titres consécutifs entre 2003 et 2007, Roger Federer a fait du Arthur Ashe Stadium son jardin en gagnant le trophée cinq fois entre 2004 et 2008. S’il n’a jamais regagné le titre depuis, le Suisse a largement marqué ce tournoi de son empreinte, puisque personne n’a gagné plus de titres que lui à New York.

En 2004, Roger Federer arrive à l’US Open en tant que numéro 1 mondial et après une élimination trois fois d’affilée en huitièmes de finale, le Suisse commence sa domination qui va durer un long moment, réalisant d’ailleurs le Petit Chelem, après ses victoires à l’Open d’Australie et à Wimbledon. A 23 ans, Roger Federer est déjà considéré comme un futur grand champion de tennis. Il arrive à conquérir le public new-yorkais en mêlant classe et intelligence de jeu dans le plus grand stade de tennis au monde. Son match en quarts de finale de l’édition 2004, face à la légende Andre Agassi, le propulse encore plus haut dans les cœurs des spectateurs. Quelques jours plus tard, il se débarrassera assez facilement de Lleyton Hewitt, lui collant au passage une double bulle. 

Une domination écrasante

Au fil des années, le Maestro établit son palmarès et réussit à battre en finale Agassi en 2005, Roddick en 2006, Djokovic en 2007 et Murray en 2008. Une incroyable longévité et un record de cinq titres consécutifs. Dans l’ère Open, Roger Federer est le seul joueur à l’avoir réalisé à New York. Bjorn Borg l’accompagne à Wimbledon et Rafael Nadal est le seul à l’avoir fait à RolandGarros. Sans oublier qu’avec cinq titres, il détient également le record du nombre de titres à l’US Open dans l’ère Open, à égalité avec Pete Sampras et Jimmy Connors.

Aucun duel avec Nadal

Si sa domination à l’US Open prend fin contre toute attente en finale de l’édition 2009, personne ne s’attendait à voir un jeune argentin, Juan Martin del Potro, déloger le maître des lieux. Mais fait rare : le duel avec son rival de toujours, Rafael Nadal, n’a jamais eu lieu sur le court Arthur-Ashe. Et pourtant, les deux rivaux sont passés plusieurs fois à un match d’une première rencontre à l’US Open, voire à un point. 

Rafael Nadal a d’abord échoué à rejoindre Roger Federer en finale du dernier Grand Chelem de l’année en 2008 et en 2009, en perdant en demi-finale face à Murray et del Potro. C’est ensuite Roger Federer qui a raté l’occasion en 2010 et en 2011 sur le même scénario. Après s’être procuré plusieurs balles de match dans sa demi-finale l’opposant à Novak Djokovic, il s’est finalement incliné en 5 sets et encore une fois le public new-yorkais a été privé d’un duel FedererNadal

Le pic de forme de sa carrière étant passé, le Suisse n’a jamais réussi à remporter un nouveau titre à l’US Open et Nadal a connu le sien sur dur un peu plus tard que lui. Pire encore, Federer va manquer sa troisième édition consécutive et à bientôt 41 ans, la fin de carrière est sans doute très proche. Si l’on a maintenant peu de chance d’avoir un « Fedal » à New York, peut-on encore espérer revoir le Maestro ?

Avatar

Charles