US Open : Où en sont les Français avant le Grand Chelem Américain ?

us open les français pépites 2022

À l’heure où le tennis féminin français revient légèrement vers le haut de l’affiche, chez les hommes, c’est beaucoup plus compliqué. Si Gaël Monfils est toujours le meilleur au classement (20e), aucun autre Français ne figure dans le top 50 du classement ATP. Une situation légèrement préoccupante à un mois de l’US Open.

La saison 2022 pour le tennis masculin français est de plus en plus compliquée. À l’US Open l’an dernier, le contingent tricolore n’avait pas réussi à placer le moindre représentant en deuxième semaine, ce qui venait conclure une année sans joueur français en huitièmes de finale en Grand Chelem. Fait rarissime puisqu’il s’agissait d’une première depuis 1890. En espérant qu’une telle mésaventure ne se produise plus, retour sur les forces en présence pour New York.

Gaël Monfils : l’inconnue 

Après un bon début de saison qui l’a vu remporter son 11ème titre sur le circuit ATP lors du tout premier tournoi de l’année, Gaël Monfils a enchaîné avec un quart de finale à l’Open d’Australie perdu face à Berrettini. Il a même empêché Daniil Medvedev de garder sa place de numéro un mondial en le battant à Indian Wells. Mais depuis, blessé au pied, il n’a pas disputé le moindre match depuis le tournoi de Madrid. Pire encore : il est le seul membre français du top 50 après les récentes contreperformances de Benoît Paire et d’Ugo Humbert, tous deux sortis du top 50.

Pas enclin à jouer sur le circuit en ce contexte de guerre, il a aussi préféré rester auprès de sa femme Elina Svitolina, joueuse ukrainienne. Pas encore décidé sur sa participation à l’US Open, le couple peut se pencher sur le bonheur de devenir parents dans les prochains mois.

Des joueurs en pleine progression

Si Monfils est le seul joueur français dans le top 50, plusieurs joueurs français se sont démarqués cette année et sont en pleine progression. C’est le cas de Benjamin Bonzi qui est aux portes du top 50 (51e) ce lundi. Le Nîmois prend de l’expérience semaine après semaine et progresse doucement au classement. Après son année 2021 exceptionnelle sur le circuit Challenger (6 titres), il a par exemple Denis Shapovalov sur le gazon de Majorque cette année, avant d’atteindre les demi-finales. 

Lui, il attendait le top 100 depuis si longtemps. Promis à un bel avenir dans sa jeunesse, Quentin Halys était coincé aux portes de cette barre symbolique depuis des années avant d’enfin réussir à franchir le cap en mai. Désormais 73e mondial, la saison 2022 ressemble à la saison du déclic pour lui. De bon augure avant d’entamer la tournée américaine. 

De leur côté, Hugo Gaston et Arthur Rinderknech continuent leur progression en 2022 et se rapprochent eux aussi du top 50. Si le premier semble avoir des difficultés en dehors de la terre battue, le dernier a atteint sa première finale sur le circuit ATP, sur dur à Adelaïde en début d’année.

Thomas Cludel

Thomas Cludel