1997 : Paris découvre Gustavo Kuerten

1

En 1997, les Internationaux de France de Roland Garros se déroule du 26 mai au 8 juin, le public Parisien va découvrir son futur chouchou en la personne de Gustavo Kuerten. Pete Sampras est le favori de l’épreuve Porte d’Auteuil.

Il vient de remporter l’Open d’Australie et est classé n°1 mondial depuis 4 ans. Côté féminin, Martina Hingis est numéro un mondiale depuis quelques semaines, alors qu’elle n’a que 16 ans. Le numéro un mondial est malade, il perd dès le troisième tour contre le Suèdois Magnus Norman (6-2 ; 6-4 ; 2-6 ; 4-6). La Suissesse à plus de chance, elle se qualifie jusqu’en finale, mais perd face à la numéro 9 mondiale Iva Majoli (6-4 ; 6-2).

Un Brésilien venu de nulle part

Gustavo Kuerten est classé 87ème mondial en début d’année 1997, et commence Roland Garros à la 66ème place. Il n’est pas dans la liste des favoris mais à la surprise générale il se hisse jusqu’en finale après un très beau parcours.

Lors du premier tour, il passe sans embuche le Tchèque Dosedel (6-0 ; 7-5 ; 6-4), puis bat Jonas Björkman (6-4 ; 6-2 ; 4-6 ; 7-5). La première difficulté arrive au tour suivant, il rencontre la tête de série n°5 et vainqueur de Roland Garros 1995 : Thomas Muster.

Sans aucun complexe, le Brésilien joue un très bon tennis et bat l’Autrichien en cinq sets (6-7 ; 6-1 ; 6-3 ; 3-6 ; 6-4);

En huitièmes de finale, il bat Andrei Medvedev (5-7 ; 6-1 ; 6-2 ; 1-6 ; 7-5), et réalise un autre exploit en quart de finale en battant la tête de série n°3 et tenant du titre, Yevgeny Kafelnikov (6-2 ; 5-7 ; 2-6 ; 6-0 ; 6-4).

Après avoir battu deux anciens vainqueurs des Internationaux de France et spécialistes de la terre battue, il est alors dans le carré final, en compagnie du Belge Filip Dewulf, de l’Australien Patrick Rafter et de l’Espagnol Sergi Bruguera.

En demi-finale, le public le soutient de plus en plus. Le Brésilien se sent porté et bat le Belge Dewulf (6-1 ; 3-6 ; 6-1 ; 7-6). Il rencontre en finale l’Espagnol Sergi Bruguera, vainqueur de l’Australien Rafter (6-7 ; 6-1 ; 7-5 ; 7-6) et double vainqueurs à Paris en 1993 et 1994.

La finale est à sens unique, “Guga” domine purement et simplement l’Espagnol en trois manches (6-3 ; 6-4 ; 6-2). C’est le footballeur Raï, un autre Brésilien qui lui remet le trophée.

Paris découvre ce joueur talentueux et l’adopte, Kuerten récidivera en remportant Roland Garros en 2000 et 2001.

Le tableau complet ici.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Un commentaire

  1. quand on voit l’hommage qui lui a été fait cet année à Roland Garros, on se rend compte comme il a marqué les esprits !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.