2004 : La domination Federer débute à Melbourne

memo sport article sportif

Roger Federer commence la saison de tennis 2004 tout en puissance. Après avoir remporté son premier Tournoi du Grand Chelem quelques mois plus tôt, le Suisse confirme son statut de star montante dès les premiers coups de raquette de l’année.

Il débute sa saison à l’Open d’Australie 2004, qui a lieu du 19 janvier au 1er février. Avant le début du Tournoi, Federer est tête de série n°2 derrière Andy Roddick et devant Juan Carlos Ferrero et André Agassi.

La hiérarchie est quasiment respectée puisque trois de ces hommes se retrouvent en demi-finales, après des parcours plus ou moins difficiles pour chacun. L’invité non tête de série à se qualifier pour le dernier carré est Marat Safin.

Roger Federer a du batailler en huitièmes de finale face au chouchou du public Australien Lleyton Hewitt (3-6 ; 6-3 ; 6-0 ; 6-4), puis prendre le meilleur sur David Nalbandian en quarts (7-5 ; 6-4 ; 5-7 ; 6-3), avant de décrocher son billet pour la finale face à Juan Carlos Ferrero (6-4 ; 6-1 ; 6-4).

Dans l’autre partie du tableau, le Russe Marat Safin prend le meilleur sur tout ses adversaires avant de réaliser une très belle performance en demi-finale face à André Agassi (7-6 ; 7-6 ; 5-7 ; 1-6 ; 6-3). A ce moment là, le joueur Russe met fin à une période de 26 matchs sans défaite d’Agassi.

Roger Federer et Marat Safin se retrouve donc en finale le 1er février 2004.

Le premier set est très disputé entre les deux hommes, Federer le remporte après un tie-break. Mais le Suisse prend ensuite le meilleur lors des deux sets suivants qu’il remporte 6-4 6-2. Safin accuse la fatigue accumulée lors de la demi-finale et s’incline noblement en finale du Tournoi.

Roger Federer remporte le deuxième Grand Chelem de sa carrière, il en profite également pour prendre la place de numéro un mondial dès le lendemain de la finale de l’Open d’Australie 2004.

Pour Federer, le niveau de star qui monte en puissance va devenir en quelques mois le statut de meilleur joueur du monde. Le Suisse va dominer le tennis mondial les quatre années suivantes.

Le dernier jeu de la finale Federer – Safin – Open d’Australie 2004

Avatar

Charles