Monaco 1982 : une fin de course incroyable !

0

Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco connaît souvent des scénarios à suspens, notamment à cause du schéma de cette course pas ordinaire dans les rues de la principauté. C’est le cas de l’édition 1982 de la course monégasque, qui a connue une fin de course incroyable.

Le français Alain Prost domine la course du premier à l’avant dernier tour, la victoire lui tend les bras mais le rail de sécurité aura raison de lui au 74e tour. Il abandonne après un tête à queue et laisse Riccardo Patrese prendre le commandement.

Patrese part aussi à la faute tout de suite après, et laisse Didier Peroni sur Ferrari prendre la première place.

Mais le pilote Ferrari ne va pas bien loin, sa monoplace rend l’âme suite à une panne d’essence quelques hectomètres plus loin. Andrea de Cesaris sur Alfa Romeo devient alors leader du Grand Prix.

Ironie du sort, une panne d’essence frappe aussi la monoplace d’Andrea de Cesaris, qui doit abandonner dans le dernier tour. Le leader de la course change une nouvelle fois au profit de Derek Daly, pilote Williams-Ford.

Daly ne reste pas longtemps à la première place, puisqu’une sortie de piste à raison de lui à quelques hectomètres de l’arrivée. C’est finalement Riccardo Patrese qui remporte la course, après être reparti suite à son tête à queue quelques minutes plus tôt.

Fait important lors de cette course, Ferrari n’engage qu’une seule voiture au départ suite au décès accidentel de Gilles Villeneuve lors du Grand Prix précédent, en Belgique.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.