La France au sommet de l’Euro 1984

La France accueille du 12 au 27 juin 1984 la septième édition des Championnats d’Europe de football. Après une édition organisée en 1960, la France accueille la plus grande compétition européenne de football.

Au terme de quelques matchs d’anthologies, l’Equipe de France devient Championne d’Europe pour la première fois de son histoire, il s’agit de la première victoire d’une équipe française dans un sport collectif. Retour sur un événement.

Logo UEFA Euro 1984

Déroulement de la compétition

Cet Euro 1984 se dispute entre huit équipes, qui sont réparties en deux groupes de quatre. Au sein de ces groupes, les équipes se départagent sous forme d’un mini-championnat, avec deux points par victoire, un point par match nul et zéro point en cas de défaite. Chaque équipe devant disputer trois matchs.

Le premier groupe est le Groupe A, il est composé de la Belgique, du Danemark, de la France et de la Yougoslavie. Le Groupe B est composé de l’Espagne, de la RFA (Allemagne de l’ouest), du Portugal et de la Roumanie.

La France étant pays organisateur, elle n’a pas participée aux phases de qualifications. Parmi les autres équipes, l’Allemagne est vice-championne du monde, l’Espagne, la France, la Belgique et la Yougoslavie ont participé au dernier mondial alors que l’Italie, championne du monde en titre, n’est pas présente.

Les stades

Sept stades Français accueillent l’événement, pour permettre le déroulement des 15 matchs de la compétition. Le Parc des Princes accueille le match d’ouverture et la finale de la compétition.

  • Le Parc des Princes, Paris (3 matchs).
  • Le stade Vélodrome, Marseille (2 matchs dont une demi-finale).
  • Le stade de Gerland, Lyon (2 matchs dont une demi-finale).
  • Le stade Félix-Bollaert, Lens (2 matchs).
  • Le stade de la Beaujoire, Nantes (2 match).
  • Le stade Geoffroy-Guichard, St-Etienne (2 matchs).
  • Le stade de la Meinau, Strasbourg (2 matchs)

Les premiers matchs

Le premier match a lieu le 12 juin 1984 au Parc des Princes, il oppose la France au Danemark. Cette rencontre est tendue et difficile pour les deux équipes, aucune ne voulant perdre. C’est finalement Michel Platini à la 78ème minute qui offre les deux points de la victoire à l’Equipe de France. Le lendemain au Stade Bollaert de Lens, la Belgique bat 2 buts à 0 la redoutable équipe de Yougoslavie.

Au terme de cette première journée du groupe A, la Belgique est première du groupe, devant la France grâce au goal average, vient ensuite le Danemark et la Yougoslavie.

euro1984_platini2

Le 14 juin 1984 les matchs du groupe B commencent à Strasbourg par RFA – Portugal. Aucun but ne vient dans cette rencontre, les deux équipes, sur le devant de la scène depuis quelques années, n’ont pas su faire la différence. Ce match nul était l’occasion pour la Roumanie et l’Espagne de prendre la tête du groupe en cas de victoire à St-Etienne. Il n’en fut rien, le résultat fut également nul, 1 but partout. Le classement du groupe est un véritable statu quo après les deux premiers matchs.

Pour la deuxième journée l’équipe de France rencontre la Belgique à Nantes le 16 juin 1984, et le Danemark rencontre la Yougoslavie au Stade de Gerland à Lyon. Les deux matchs ont le même résultat en faveur de la France et du Danemark avec deux cinglants 5 buts à 0. Michel Platini signe un triplé historique et compte déjà 4 buts à son compteur.

La France est déjà qualifiée pour les demi-finales avec quatre points, devant le Danemark et la Belgique qui ont deux points et qui se disputeront la qualification au prochain match. La Yougoslavie peut encore se qualifier en cas de victoire sur la France de plus de quatre buts et un non match nul entre le Danemark et la Belgique.

Le lendemain, les matchs du groupe B sont déjà quasi éliminatoires. Malheur aux perdant comme dirait l’autre. Rüdi Voller permet à l’Allemagne de battre la Roumanie à Lens grâce à un doublé, alors que le Portugal et l’Espagne concède un nouveau match nul, 1 but partout. La RFA prend la tête du groupe après ces rencontres, devant le Portugal et l’Espagne à égalité de points, la Roumanie est dernière et déjà presque éliminée.

euro1984_rudi_voller

Le 19 juin 1984, la dernière journée est pour la France un match sans enjeux face à la Yougoslavie à St-Etienne, alors que le Danemark et la Belgique se dispute la qualification à Strasbourg. Michel Platini signe un nouveau triplé lors de cette rencontre et compte maintenant 7 buts à sont actif, pour permettre à la France de remporter le match 3 buts à 2.

Dans le groupe B les deux derniers matchs sont décisifs pour les quatre équipes. Au Parc des Princes l’Espagne bat la RFA 1 à 0, et à Nantes le Portugal bat la Roumanie sur le même score. Le Portugal et l’Espagne se qualifient pour les demi-finales en laissant la RFA troisième et la Roumanie quatrième.

Classement Groupe A

1 – France : 6 points + 7
2 – Danemark : 4 points +5
3 – Belgique : 2 points -4
4 – Yougoslavie : 0 points -8

Classement Groupe B

1 – Espagne : 4 points -1
2 – Portugal : 4 points -1
3 – RFA : 3 points 0
4 – Roumanie : 1 points -2

Les demi-finales

Les demi-finales suivent le principe classique ; Le premier du groupe A rencontre le deuxième du Groupe B et inversement. La France rencontre donc le Portugal et le Danemark est opposé à l’Espagne.

Le 23 juin 1984 à Marseille dans un Stade Vélodrome survolté,  la France bat le Portugal 3 buts à 2 après prolongations. Ce match est le plus beau de cet Euro, et celui comportant le plus de suspens. Les deux équipes sont à un but partout au terme du temps additionnel. Cette fois-ci c’est Jean-François Domergue qui marque un superbe coup-franc et signe un doublé. Michel Platini offre une nouvelle fois la victoire à la France grâce à un but à la 119ème minute, après un superbe travail de Jean Tigana à l’approche de la surface de réparation.

france portugal Euro 1984

Dans l’autre rencontre, le Danemark et l’Espagne se disputent la qualification pour la finale aux tirs aux buts. Les deux équipes n’ayant pas réussi à faire la différence au terme du temps réglementaires et des prolongations. L’Espagne bat le Danemark 5 tirs aux buts à 4. Le Danois Elkjaer-Larsen rate son dernier tir au but.

La finale France-Espagne

La finale du 27 juin 1984 au Parc des Princes oppose la France et l’Espagne, les deux équipes ont un parcours assez différents. Cette finale est encore dans toutes les mémoires des personnes l’ayant vécue.

Michel Platini grâce à un coup-franc dont il a le secret, et surtout grâce au gardien espagnol Arconada qui laisse filer le ballon, permet à la France de marquer le premier but de la rencontre. Bruno Bellone marque un but supplémentaire à la 90ème minute pour offrir à la France cet Euro 1984.

france 1984

Michel Platini termine meilleur buteur de la compétition avec 9 buts. A l’heure d’aujourd’hui ce record n’est toujours pas égalé.

La France remporte ainsi son premier trophée international dans un sport collectif.

euro1984_platini

Les 20 champions d’Europe français

Gardiens de buts : Joël Bats ; Philippe Bergeroo ; Albert Rust

Défenseurs : Manuel Amoros ; Patrick Battiston ; Maxime Bossis ; Jean-François Domergue ; Yvon Le Roux ; Thierry Tusseau.

Milieux : Luis Fernandez ; Jean-Marc Ferreri ; Bernard Genghini ; Alain Giresse ; Michel Platini ; Jean Tigana.

Attaquants : Bruno Bellone ; Daniel Bravo ; Bernard Lacombe ; Dominique Rocheteau ; Didier Six.

Classement des meilleurs buteurs

1 – Michel Platini (France) : 9 buts
2 – Frank Arnesen (Danemark) : 3 buts
3 – Preben Elkjaer-Larsen (Danemark) : 2 buts
3 – Jean-François Domergue (France) : 2 buts
3 – Rudi Völler (RFA) : 2 buts
3 – Jordão (Portugal) : 2 buts

Avatar

Charles

1 comment

  • Marrant de lire ça ! Étant né en 90, je ne savais pas qu’en 84 l’Euro se jouait à 8 équipes seulement. Avec seulement 5 matches joués, le record de buts de Platini est d’autant plus impressionnant.