1997: le “Flu Game” de Michael Jordan

0

Si les exploits de Jordan sont nombreux (titres NBA, MVP, médailles olympiques, concours de dunks, meilleur scoreur de la Ligue…), celui du 11 juin 1997 est considéré comme son plus grand exploit par son mythique coach de l’époque, Phil Jackson.

Les Bulls de Jordan sont à 2-2 dans les Finals NBA face aux Jazz d’Utah de la paire Stockton-Malone. Cette cinquième rencontre au Delta Centrer de Salt Lake est donc essentielle pour la suite de la série. Si Jordan a survolé les débats dans les deux premiers matchs qui se sont soldés par des victoires des Bulls, il a perdu une bonne partie de son adresse lors des deux défaites suivantes.

Et alors que cette rencontre capitale se profile, Jordan ne peut s’entraîner et reste cloué au lit souffrant d’une intoxication alimentaire. Le jour du match, il ne participe pas à la session de shoots matinal, mais 3 heures avant le début du match, il quitte son lit pour le vestiaire des Bulls. Alors qu’il est en tenue, Scottie Pippen, son coéquipier de toutes les victoires des Bulls, ne pense pas une seconde que Jordan puisse disputer la rencontre.

Mais quand la balle est jetée en l’air pour l’entre-deux, Jordan est sur le parquet. Vraiment diminué, l’intensité du jeu de Jordan varie avec les douleurs qu’il subit et le niveau des Bulls suit celui de leur maître à jouer. D’abord distancés, ils profitent d’un second quart temps où Jordan se sent mieux pour recoller au score.  Dans un match de traînard (pour ne pas dire de malade), les Bulls sont toujours derrière le Jazz mais à 40 secondes de la fin, Chicago est revenu à égalité. C’est le moment choisi par Pippen pour délivrer un caviar à Jordan qui sanctionne à 3 points.

Les Bulls vont maîtriser la fin de la rencontre et Jordan peut s’effondrer de fatigue dans les bras de son lieutenant Pippen en rentrant aux vestiaires. Il a joué 44 minutes, inscrit 38 points et compilé en plus 7 rebonds, 5 passes décisives, 3 interceptions et 1 contre.

2 jours plus tard, il inscrira 39 points pour décrocher un 5ème titre NBA.

NB: le match a été surnommé le “Flu Game” car beaucoup pensaient que Jordan avait la grippe pour cette rencontre. Victime d’une intoxication alimentaire, Jordan lui-même, avait pensé à un empoisonnement.

Crédit photo: 1 & 2

Partager

L'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.