RFA – Autriche 1982 : Le match de la honte

0

1982, Gijon. Le dernier match du groupe B de la Coupe du Monde 1982 oppose la RFA (ou Allemagne de l’Ouest) et l’Autriche. Les Allemands, après avoir étonnement perdu contre l’Algérie en ouverture du Mondial, se sont bien repris en étrillant le Chili 4 buts à 1.

De sont côté, L’Autriche est en tête du groupe après ses victoire face au Chili et face à l’Algérie. Les Algériens se sont relancés en dominant le Chili, en attendant le match entre voisins germaniques.

Avant donc le début de cette rencontre, en coulisses, les prévisions et calculs vont bon train. La RFA, ayant 2 points de retard sur l’Autriche et l’Algérie, se doit de remporter le match (victoire à 2 points à l’époque) grâce à une différence de buts favorable.

L’Autriche peut se permettre de perdre, mais par moins de 3 buts d’écarts, sinon les algériens leur passeraient devant.

Le match de la honte

Hrubesch ouvre rapidement le score à la 12ème minute. S’en suivit alors la plus grande démonstration du siècle de passe à dix au milieu du terrain. Pas une attaque, pas une prise de risque, les joueurs ayant décidé sur la pelouse d’un pacte de non agression afin que les deux nations soient qualifiées pour le tour suivant.

Spectacle affligeant sur le terrain, le match était retransmis dans le monde entier. Le présentateur de la télévision allemande se tut durant de longues minutes devant ce spectacle désolant et s’exprima en disant ceci: « Tous les moyens ne sont pas bons ! ».

Dans les tribunes, les spectateurs commencèrent par agiter des mouchoirs blancs, puis rendirent hommage aux algériens avant d’en venir presque aux mains avec les policiers en menaçant d’envahir la pelouse.

Le match de la honte

Tous les joueurs ne reconnaissaient pas de s’être mis d’accord pour que le résultat du match soit de 1-0. En 2007, les révélations de Hans Peter Briegel, défenseur allemand de cette équipe de la RFA, éclaircirent un peu ce match de la Honte.

« Je présente mes excuses à l’Algérie suite au scandale de Gijon. Je reconnais qu’on pouvait gagner par un score de plus d’un but d’écart, mais il nous a été demandé de ne pas le faire pour que l’Allemagne et l’Autriche se qualifient aux dépens de l’Algérie. C’est vraiment le match de la honte et je regrette d’y avoir pris part. »

« Oui, je suis désolé. Et je n’ai rien d’autre à dire que de présenter mes excuses à l’Algérie, parce qu’elle méritait de se qualifier au second tour après avoir présenté des prestations de qualité durant le Mondial. « 

 » Il n’y avait pas d’accord et nous n’avons pas parlé avec les joueurs autrichiens pour marquer un seul but. Comme je l’ai dit, nous sommes entrés sur le terrain pour gagner par un seul but, et quand nous avons marqué concrétisant notre objectif, nous avons stoppé notre effort sans le vouloir. Effectivement, ce qui s’est passé est désolant. « 

Partager

L'auteur

Laisser un commentaire