1982 : L’agression de Schumacher sur Battiston

La Coupe du Monde 1982 reste un souvenir douloureux pour le Football Français. En effet, c’est lors de cette édition que l’équipe de France, emmenée par Michel Platini, se fait éliminer en demi-finale de la compétition, après un match historique contre l’Allemagne.

Plusieurs faits marquants animent cette rencontre. Le but de Marius Trésor, la course folle d’Alain Giresse, la remontée allemande dans les prolongations et surtout l’agression du gardien Harald Schumacher sur le Français Patrick Battiston.

Agression Battiston

Le milieu de terrain Français entre en jeu lors de la deuxième période. Quelques minutes seulement après cette entrée, sur une action française, il part au duel avec le gardien allemand.

Ce dernier est battu, il ne peut rien faire pour empêcher Battiston de prendre le meilleur. Schumacher commet alors un acte violent en projetant littéralement son bassin sur le joueur Français.

L’acte est odieux, violent, antisportif, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cela. Patrick Battiston est inerte au sol, il a plusieurs dents et vertèbres cassées, les images sont terribles. Le monde du Football voit Michel Platini raccompagner son copain sur civière.

Tout le monde a vu ce geste, sauf l’arbitre qui ne sanctionne même pas Schumacher. Ce dernier reste dans ses buts à jongler avec le ballon, et se désintéresse complètement du Français qui à ce moment là, risque sa vie.

La France perd ensuite le match et termine cette compétition sur un goût d’inachevé. N’hésitez pas à consulter notre compte rendu de la Coupe du Monde 1982 :

1982 : Cruelle désillusion Française (1/2)

1982 : Cruelle désillusion Française (2/2)

Le gardien allemand ne sera jamais puni pour ce geste et pour son comportement, qui choqua la planète entière. Les deux hommes s’expliqueront quelques années plus tard dans un climat plus apaisé, durant lequel Schumacher s’excusera de son geste.

Avatar

Charles

3 comments

  • Le match qui est resté dans toutes les mémoires. J’avais 10 ans. J’étais en vacances en Corse. Dans la salle polyvalente ils avaient installé un écran géant. On a regardé le match à 200 personnes. Les gens ont pleuré. Tu passes toutes les émotions en revue pendant le match.

  • mon premier souvenir de foot…et deja un sentiment d’injustice 😉

  • Comme quoi presque 30 ans après on a toujours les mêmes problèmes. Vivement la vidéo !