Monza 1992 : la folle remontée de Michael Schumacher

0

L’histoire d’amour entre le circuit de Monza et Michael Schumacher n’a pas encore commencée lors du Grand Prix d’Italie 1992. L’allemand débute à peine en Formule 1 et vient de remporter son premier Grand Prix 15 jours plus tôt, mais il marque déjà son territoire avec une remontée exceptionnelle lors de la course.

En effet, après un départ catastrophique au volant de sa Camel Benetton Ford, il percute la Ligier de Thierry Boutsen dès le premier tour. Obligé de repasser par les stands pour remplacer son aileron avant, il repart à la 25e et dernière position, loin derrière avec plusieurs dizaines de secondes de retard.

Mais Schumacher n’est pas annoncé comme un jeune plein de talent pour rien. Il entreprend une folle remontée tout au long de la course. Il met seulement 4 tours pour remonter sur l’avant dernier, puis remonte à la 19e place en seulement quelques coups de volant.

Ce qu’il se passe ensuite est du grand art. Sa monoplace n’est pas la plus performante, et sur un circuit rapide comme Monza, il est presque impossible de doubler sans une voiture qui a du répondant. Mais tout le monde ne s’appelle pas Michael Schumacher.

Les trajectoires sont parfaites, le V8 Ford répond présent. Au 13e tour, il est déjà en 11e position. La vidéo ci-dessous résume en 14 minutes cette remontée.

Son talent le propulse ensuite à la 5e place. Ce sont les soucis techniques des Williams-Renault qui lui permettent d’atteindre la 3e place, qu’il ne quittera plus jusqu’à la fin. Ayrton Senna remporte la course au volant de sa McLaren-Honda, devant Martin Brundle et donc, Michael Schumacher.

Il s’agit d’une des plus belles remontées de course du sport automobile.

Forza Michael…

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.