Sebastian Vettel sur les traces de Michael Schumacher

Au volant de sa Red Bull Renault, Sebastian Vettel réalise un début de saison 2011 de Formule 1 presque parfait. Sur 4 courses disputées, l’allemand a dominé et remporté 3 d’entre elles. Ce début de scénario rappel forcément les traces d’un autre grand pilote allemand, Michael Schumacher.

Sebastian Vettel sur les traces de Michael Schumacher

Pour comparer ces deux pilotes de génération différente, rien de mieux que quelques statistiques et quelques chiffres. Prenons le début de saison F1 2011 et le début de saison F1 2004 par exemple.

Pour rappel en 2004, Michael Schumacher est au volant d’une Ferrari et débute la saison en tant que sextuple champion du monde de Formule 1. A cette époque, Vettel a 17 ans et concourt en championnat d’Allemagne Formule BMW.

Entre 2004 et 2011, les barèmes de points attribués ne sont pas les mêmes.

Saison 2004

Course 1 – Grand Prix d’Australie : Michael Schumacher – victoire
Course 2 – Grand Prix de Malaisie : Michael Schumacher – victoire
Course 3 – Grand Prix de Bahreïn : Michael Schumacher – victoire
Course 4 – Grand Prix de Saint-Marin : Michael Schumacher – victoire

Total de points cumulés, barème 2004 : 10 + 10 + 10 + 10 = 40 points
Total de points cumulés, barème 2011 : 25 + 25 + 25 + 25 = 100 points

Saison 2011

Course 1 – Grand Prix d’Australie : Sebastian Vettel – victoire
Course 2 – Grand Prix de Malaisie: Sebastian Vettel – victoire
Course 3 – Grand Prix de Chine: Sebastian Vettel – 2e
Course 4 – Grand Prix de Turquie: Sebastian Vettel – victoire

Total de points cumulés, barème 2004 : 10 + 10 + 8 + 10 = 38 points
Total de points cumulés, barème 2011 : 25 + 25 + 18+ 25 = 93 points

Avec ces chiffres, on peut voir que les deux allemands sont très proches après 4 courses disputées. Vettel affiche seulement une deuxième place lors de la 3e course, alors que Schumacher réalise un sans faute, qui perdurera jusqu’à la 6e course.

Au terme de la saison 2004, Schumacher affiche 13 victoires sur 18 possibles, totalise 148 points et décroche son 7e titre de champion du monde. Rendez vous fin 2011 pour comparer avec les chiffres de Sebastian Vettel, qui s’annoncent déjà très prometteurs.

Avatar

Charles