92-96 : la grande génération européenne du PSG

4

Depuis sa fondation en 1970, le club de football du Paris-Saint-Germain a participé plusieurs fois aux différentes compétitions européennes. Prenant même le luxe de s’inviter à une demi-finale de Ligue des Champions et de remporter la Coupe des Vainqueurs de Coupes.

Ces deux évènements majeurs pour le grand club de la capitale ont eu lieu au milieu des années 90, lorsque le PSG comptait dans ses rangs des joueurs comme Raï, Georges Weah ou encore Youri Djorkaeff. C’était une génération en or, dirigée d’une main de maître par le Président Michel Denisot et Canal +.

L’ascension européenne du PSG est progressive, avec des débuts timides au début des années 1990 et une évolution significative lors de la saison 1992-1993.

Directement qualifié pour la Coupe de l’UEFA après une troisième place au championnat, Paris réalise une très belle campagne européenne en se qualifiant pour les demi-finales de la compétition, après avoir notamment éliminé le grand Real Madrid en quart de finale.

Les supporters regretteront un penalty oublié lors de la demi-finale contre la Juventus, qui a privé Paris d’une finale quasi méritée. Le club n’arrive pas à se consoler en terminant deuxième du Championnat de France la même année.

La saison 1993-1994 du PSG verra le club échoué une nouvelle fois aux portes d’une finale européenne, après une demi-finale de Coupe des vainqueurs de Coupes perdue face à Arsenal. Cette fois-ci Paris se console avec le titre de Champion de France, le deuxième de son histoire et le dernier en date à l’heure actuelle.

Après ce succès national, Paris se qualifie directement pour la Ligue des Champions et ne fera pas office de figurant. Sous les ordres de Luis Fernandez, le club se hisse en demi-finale de la plus prestigieuse compétition européenne, après avoir pris soin de battre le Bayern Munich et le FC Barcelone pendant son parcours, rien que ça.

Malheureusement l’histoire s’arrêtera là, encore une fois en demi-finale, mais le club parisien a le mérite de rivaliser avec les plus grands d’Europe et cette prestation est remarquable. En 1994 le PSG est classé club n°1 mondial de l’année par l’International Federation of Football History & Statistics, aucun club français n’a jamais reçu cette distinction.

La concrétisation européenne arrivera lors de la saison 1995/1996, lorsque cette génération dorée remporta la Coupe des vainqueurs de Coupes. A Bruxelles face au Rapid Vienne, un seul but de Bruno N’Gotty sur un coup franc de plus de 30 mètres, permet au PSG de remporter une victoire de prestige, et d’inscrire l’unique club français au palmarès de cette défunte compétition.

Après avoir subit une humiliation face à la Juventus de Turin en début de saison 1996/1997 (match perdu 9 à 2 en 2 rencontres), Paris réalise une nouvelle fois un très beau parcours lors la Coupe des vainqueurs de Coupe, malgré un changement de staff technique et le départ de Luis Fernandez.

Le club se hisse une nouvelle fois en finale, mais échoue en finale face au FC Barcelone de Ronaldo sur le plus petit des scores (1-0). Cette dernière prestation est aujourd’hui la dernière plus belle prestation européenne offerte par le club de la capitale, malgré un classement en première position du classement UEFA en 1998 (seul club français à obtenir cette distinction).

Malgré plusieurs places de dauphins et plusieurs Coupes de France remportées, Paris ne brillera malheureusement plus en Europe après cette magnifique génération dorée.

Le club de la capitale offrait à l’époque un tout autre visage que celui que nous connaissons aujourd’hui et tout bon amateur de foot, pro ou anti PSG, ne peut que constater que cette période reflétait du vrai et du bon football.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

4 commentaires

  1. Il est clair que cette période “Canal+/Denisot” est la meilleure de toute l’histoire du PSG…

    Cinq demi-finales européennes d’affilée, je crois que le record co-détenu avec le Real et l’Ajax dure toujours.

  2. jesus christ le

    attendons que les qataris reprennent le psg, qu on est une equipe digne de la acapitale de france, qu il y est de nouveau que des internationnaux… ce serait pas mal, a cette epoque, y avait au moin 5 voir 6 joueurs du psg en equipe de france, les lamas, roches guerin leguen ginola djorkaeff loko et les internationnaux bresileins rai valdo ricardo ou leonardo apres, c etait pas le mme profil d equipe, sans oublier les m boma les nouma dely valdes weah, ça avait rien a voir… c etait la classe, des joueurs de tout 1 er plan européen voir mondiaux… maintenant on a du mal a avoir ne serait ce qu in titulaire en equipe de france… c est sur que la coupe d europe reste illusoire… deja de s y qualifier, c est une mission quasi impossible pour l psg, alors d aller en demi ou en finale… n y pensons meme pas surtout avec ces 10 dernieres années… les supporters ne voulez plus de canal + mais bon, on a vu la difference, c est vrai que canl a quand meme eut des grosses pertes au psg, mais ils avaient une belle maniere de diriger le club et des recrutemnt judicieux, des detections pertinentes dans les nouveaux talents… maintenant c est a quite ou double au psg, la plupart du temps, c est des boulets financiers et des boulets niveaux ambiance, il manque des ous et une vrai direction, un stade agrandit et une meilleure ambiance entre tout les acteurs au dessus du psg, que ce soit politique ou dirigeant, le psg n est pas respecter a sa juste valeur… pourtant a cet epoque, c etait magique…

  3. Pingback: 1994 : le ramasseur de balle pensait bien faire...

  4. Pingback: 1993 : le grand PSG sort le Real Madrid

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.