1993 : le grand PSG sort le Real Madrid

0

La situation du Paris Saint Germain en ce début de saison 2011/2012 fait forcément penser aux débuts des années 90, et aux belles épopées du club de la capitale en Coupe d’Europe. Parmi celle-ci il y a une belle victoire sur le Real Madrid en 1993, lors d’un quart de finale historique en Coupe de l’UEFA.

En 1993, depuis quelques mois déjà, le PSG est sous le contrôle de Canal+. Le club connaît un essor impressionnant grâce aux moyens fournis par la chaîne et surtout grâce à l’arrivée de grands joueurs dans la capitale. C’est le début de l’ère Canal à Paris avec des personnalités comme Ginola, Weah ou encore Kombouaré.

Après une troisième place lors de l’exercice national 1991/1992, le PSG est directement qualifié pour la Coupe de l’UEFA. Le club se hisse jusqu’en quart de finale après avoir pris le meilleur sur Naples ou encore sur Anderlecht. Le Real Madrid se dresse alors sur la route de Paris.

Le match aller de cette rencontre tourne court pour le club français. Dans un Santiago Bernabeu toujours aussi impressionnant, les parisiens s’inclinent 3 buts à 1 et voient leur chance de qualification s’amincir grandement. Le but de David Ginola en deuxième mi-temps permet toutefois de garder espoir.

Lors du match retour, le Parc des Princes est en fusion malgré l’avantage certain des madrilènes. Pourtant le 18 mars 1993, les 45000 spectateurs vont assister à l’un des plus beaux matchs de l’histoire du club.

C’est tout d’abord Georges Weah qui ouvre les hostilités avec un but à la 35 minute, le score ne bougera pas jusqu’à la 80e minute. A 10 minutes de la fin du temps réglementaire, David Ginola double la mise et semble enterrer la victoire du PSG, qui pour l’instant est qualifié grâce à son but à l’extérieur.

La France et le Parc des Princes continuent de rêver ensuite lorsque Valdo inscrit un 3e but à la 89e minute, synonyme de victoire quasi certaine. Mais Madrid est un grand club, Zamorano réduit le score pour les espagnols à la 94e minute et met les deux équipes à égalité parfaite. Les prolongations sont maintenant ineluctables.

Pourtant, un dernier coup franc parisien à la 96e minute va changer la donne. C’est le défenseur parisien Antoine Kombouaré qui vient conclure ce match mythique, en inscrivant le but de la victoire et sceller définitivement le score à 4 but à 1.

Paris se qualifie pour les demi-finales de la compétition et offre à son public un des plus beaux matchs de son histoire. Ce soir là Paris était magique, sans aucun doute.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.