1998 : Les Hooligans Anglais enflamment Marseille

0

Alors que plusieurs villes de France viennent de connaître des évènements indignes du monde du football, en marge de la rencontre Egypte – Algérie, ce n’est malheureusement pas la première fois que de tels agissements ont lieu en France dans l’univers du ballon rond.

Lors de la Coupe du Monde 1998 plusieurs scènes d’émeutes ont malheureusement eu lieu autour du Stade Vélodrome à Marseille.

En marge de la rencontre Angleterre-Tunisie du 15 juin 1998 comptant pour le Groupe G, la ville de Marseille accueille une poignée de pseudo-supporters Anglais, bien décidé à répandre leur mauvaise pensée d’Hooligan en France.

Arrivés à Marseille deux jours avant le match, les « supporters » Anglais ne se doutaient pas forcément de l’accueil qui leur serait réservé le long du Vieux-Port. Les organisateurs de la Coupe du Monde avaient tout prévu en classant le match à haut risque, mais cela n’a pas suffit à éviter les débordements.

Sur 12 000 Anglais qui avaient un billet pour le stade, quelques 300 d’entre eux ont semé le trouble dans les rues de la ville. Certains d’entre eux n’avaient même pas de passe droit pour assister à la rencontre du 15 juin.

Le cours Belsunce et le Vieux Port sont le théâtre de scènes de bagarres entre Hooligans et force de l’ordre, qui doivent également faire face aux supporters de l’Olympique de Marseille, descendu dans la ville pour défendre leurs rues et leurs quartiers.

« Ici, c’est Marseille et ce n’est pas comme ailleurs ». Voici ce qui résume le comportement des Marseillais pour justifier leur participation, même si certains cherchaient, à la base, la bagarre.

Les Anglais ont trouvé des adversaires plus coriaces que prévu à Marseille. Mais ni les Anglais, ni les Marseillais ne devaient agir de la sorte. Ce n’est pas ça le football.

Tout cela n’a pas perturbé le déroulement du match, que les Anglais ont d’ailleurs gagné 2 buts à 0.

Après cette rencontre, d’autres évènements de ce genre ont eu lieu deux jours plus tard à Lens. Cette fois-ci se sont des pseudo-supporters Allemands qui ont tentés de gâcher la fête, et qui ont même grièvement blessé un policier.

Mais la Coupe du Monde 1998 c’est avant tout un évènement sportif magnifiquement organisé et sportivement exceptionnel, qui n’a pas été gâché par des pseudo-supporters trop alcoolisé et qui ne comprennent rien au football. Un peu comme ceux qui ont pris le devant de la scène lors de la rencontre entre l’Egypte et l’Algérie.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Les commentaires sont fermés