1996 : Olivier Panis plus fort que la pluie

Le Grand Prix de Monaco de 1996 est une des plus spectaculaires éditions monégasques. Le 19 mai 1996, 22 pilotes s’élancent pour une course pas du tout comme les autres dans les rues de la principauté. Cette course est unique et spectaculaire tous les ans, mais en 1996, la pluie s’invite.

Les leaders de l’époque abandonnent tour à tour, notamment à cause d’une météo capricieuse. Michael Schumacher, Damon Hill ou encore Jean Alesi ne terminent pas la course. Les voitures et les organismes s’essoufflent très vite sur le rocher.

Olivier Panis 1996 Monaco

A l’arrivée il ne reste que 4 voitures en course et 7 voitures classées, c’est presque un recors. Dans tout cet imbroglio, c’est le français Olivier Panis et sa Ligier Mugen Honda qui s’impose au terme de 2 heures de course. Le pilote français signe ce jour là l’unique victoire de sa carrière et la dernière victoire française en date à Monaco.

Le classement final

1 – Olivier Panis – Ligier Mugen Hond
2 – David Coulthard – McLaren Mercedes
3 – Johnny Herbert – Sauber Ford
4 – Heinz-Harald Frentzen – Sauber Ford
5 -Mika Salo – Tyrrell Yamaha
6 – Mika Hakkinen – McLaren Mercedes
7 –  Eddie Irvine – Ferrari

Résumé de la course en vidéo

Avatar

Charles

1 comment

  • Sacré souvenir que cette course .. ET c’est Panis qui gagne à Monaco ..même en rêve il n’avait pas espéré cela 😉 C’est la beauté du sport