1966 : l’Angleterre reine du Football

2

La 8ème Coupe du Monde de Football se déroule du 11 au 30 juillet 1966 en Angleterre. Le pays hôte est sacré Champion du Monde au terme de la compétition.

mondial 1966 affiche

Seize équipes participent à la phase finale, dont quatorze qui ont du passer par les phases de qualifications. L’Angleterre et le Brésil sont qualifiés d’office, grâce à leur statut de pays d’organisateur et de tenant du titre. Les deux pays sont considérés comme les deux favoris pour le titre.

Quelques jours avant le début de la compétition, le trophée Jules Rimet est dérobé. Les Anglais ont très peur mais un chien retrouve la coupe quelques jours plus tard dans la banlieue Londonienne.

Les qualifications

Les autres pays sont : Argentine, Bulgarie, Corée du Nord, Chili, Espagne, France, Italie, Hongrie, Mexique, Portugal, RFA, Suisse, URSS, Uruguay.

Avez vous remarquez qu’aucune équipe africaine ne participent à cette compétition ? Les 16 équipes du continent Africains participantes aux phases de qualifications, ont déclarées forfait avant le début des rencontres, mécontentes que La FIFA impose au premier pays du groupe Afrique, de rencontrer le premier pays du groupe Asie pour accéder à la phase finale.

La Corée du Nord est l’invité surprise de cette compétition. La qualification de ce pays pose même un problème diplomatique et politique aux Anglais, un vieux conflit entre les deux pays empêche le pays à faire flotter le drapeau coréen. Après quelques arrangements, le problème est vite résolu. Mais bon, encore une fois le sport est touché directement par la politique et les problèmes entre pays.

Les stades de la compétition

Huit stades à travers le pays accueillent les matchs de la compétition. Parmi eux Wembley et Old Trafford sont des stades mythiques.

Wembley ancien

– Wembley Empire Stadium – Londres (100.000)
– Old Trafford – Manchester (60.000)
– Goodison Park – Liverpool (50.000)
– Villa Park – Birmingham (50.000)
– White City Stadium – Londres (50.000)
– Ayresome Park – Middlesbrough (40.000)
– Hillsborough – Sheffield (40.000)
– Roker Park – Sunderland (40.000)

Les matchs de poules

Le match d’ouverture à lieu le 11 juillet 1966. L’Angleterre fait match nul 0 à 0 face à l’Uruguay, équipe double Champion du Monde. La France et le Mexique se séparent également sur un match nul (1-1) deux jours plus tard.

angleterre 1966 football

L’Uruguay et l’Angleterre prennent le dessus sur leurs adversaires lors des matchs suivants. Français et Mexicains ne parviennent pas à les battre. Le pays organisateur et les doubles Champions du Monde terminent aux deux premières places du groupe. Les Anglais ne concèdent aucun but durant leurs trois premiers matchs.

Résultats Groupe A – Coupe du Monde 1966

Angleterre 0 0 Uruguay
France 1 1 Mexique
Uruguay 2 1 France
Angleterre 2 0 Mexique
Mexique 0 0 Uruguay
Angleterre 2 0 France

Classement Groupe A – Coupe du Monde 1966

1 Angleterre 5 pts +4
2 Uruguay 4 pts +1
3 Mexique 2 pts -2
4 France 1 pt -3

Dans le Groupe B, l’Allemagne et l’Argentine dominent les débats. Les Allemands impressionnent dès le premier match le 12 juillet 1966, en battant les Suisses 5 à 0. L’Argentine bat les Suisses 2 buts à 1 le lendemain.

L’Allemagne termine première du groupe grâce à une meilleure différence de buts. L’Argentine termine seconde et se qualifient également pour les quarts de finale de la compétition. La Suisse repart bredouille avec 0 point.

Résultats Groupe B – Coupe du Monde 1966

RFA 5 0 Suisse
Argentine 2 1 Espagne
Espagne 2 1 Suisse
Argentine 0 0 RFA
Argentine 2 0 Suisse
RFA 2 1 Espagne

Classement Groupe B – Coupe du Monde 1966

1 RFA 5 pts +6
2 Argentine 5 pts +3
3 Espagne 2 pts -1
4 Suisse 0 pt -8

La première grosse surprise de ce Mondial 1966 vient du Groupe C. Le Brésil  de Pelé, tenant du titre, ouvre les débats en battant la Bulgarie 2 buts à 0. Le Portugal d’Eusebio bat ensuite la Hongrie 3 buts à 1.

Mais Pelé et le Brésil sont fortement chahutés. Tous les défenseurs en ont après le prodige Brésilien, qui n’arrive pas à étendre sa superbe et se blesse dès le premier match. Le Brésil perd face à la Hongrie (3-1), puis face au Portugal sur le même score. Les Brésiliens sont éliminés dès le premier tour de cette compétition.

Pelé 1966

Le Portugal et la Hongrie alignent les victoires et se hissent en quarts de finale.

Résultats Groupe C – Coupe du Monde 1966

Brésil 2 0 Bulgarie
Portugal 3 1 Hongrie
Hongrie 3 1 Brésil
Portugal 3 0 Bulgarie
Portugal 3 1 Brésil
Hongrie 3 1 Bulgarie

Classement Groupe C – Coupe du Monde 1966

1 Portugal 6 pts +7
2 Hongrie 4 pts +2
3 Brésil 2 pts -2
4 Bulgarie 0 pt -7

Autre surprise de taille dans ce mondial dans le Groupe D. Tout le monde attend l’Italie et l’URSS pour prendre le dessus, mais la Corée du Nord vient perturber le déroulement de ce groupe. Russes et Italiens commencent pourtant bien le 12 et 13 juillet 1966, en battant respectivement la Corée du Nord (3-0) et le Chili (2-0).

Mais le pays fermé de tout politiquement et démographiquement, crée la surprise en concédant un match nul face aux Chiliens (1-1), puis en battant l’Italie 1 à 0. Ils se qualifient aux dépends de ces derniers pour les quarts de finale. Un engouement populaire prend forme en Angleterre pour les joueurs de cette équipe, qui malgré un régime de dictature, arrivent à créer un bel exploit sportif.

Corée du Sud 1966

La Russie effectue un sans faute et termine première du groupe.

Résultats Groupe D – Coupe du Monde 1966

URSS 3 0 Corée du Nord
Italie 2 0 Chili
Corée du Nord 1 1 Chili
URSS 1 0 Italie
Corée du Nord 1 0 Italie
URSS 2 1 Chili

Classement Groupe D – Coupe du Monde 1966

1 URSS 6 pts +5
2 Corée du Nord 3 pts -2
3 Italie 2 pts 0
4 Chili 1 pt -3

Les quarts de finale

Les quarts de finale ont tous lieu le même jour, le 23 juillet 1966. L’Argentine et l’Angleterre s’affronte dans un contexte houleux. Les Anglais ne respectent pas leur adversaire dans le combat d’avant match, en les traitant d’animaux. Sur le terrain, un seul but séparent les deux équipes. L’Angleterre continue la route vers la victoire de sa Coupe du Monde.

L’Allemagne n’a aucun mal de se défaire de l’Uruguay (4-0), et l’URSS bat la Hongrie 2 à 1.

Le dernier quart de finale est fortement attendus, la Corée du Sud et le Portugal se rencontrent à Liverpool. La Corée du Nord fait encore sensation en dominant le début de rencontre, ils mènent jusqu’à 3 à 0 avant qu’un nouveau prodige du football se montre au monde entier. Eusebio emmène son équipe vers les sommets en remontant la différence de buts, puis en remportant le match 5 à 3.

corée du sud 1966 football

Les demi-finales

Bobby Charlon envoi l’Angleterre en finale de la compétition, grâce à deux buts qu’il inscrit face au Portugal. Les Anglais sont qualifiés en finale et accusés par la même occasion de favoritisme. En effet, ils disputent tout leur match dans le même stade de Wembley et font l’objet de plusieurs décisions arbitrales litigieuses, qui poussent la critique à poser des conclusions logiques.

De son côté le Portugal termine une très belle compétition, Eusebio s’est découvert au monde et peut prétendre à une belle carrière.

RFA URSS 1966

L’Allemagne se qualifie également pour la finale de cette Coupe du Monde, ils battent les Russes 2 buts à 1.

La finale Angleterre – Allemagne

Composition des équipes

Angleterre : Gordon Banks – George Cohen – Jack Charlton – Bobby Moore – Ramon Wilson – Nobby Stiles – Robert Charlton – Martin Peters – Alan Ball – Roger Hunt – Geoffrey Hurst

Allemagne : Hans Tilkowski – Horst Höttges – Willi Schulz – Wolfgang Weber – Karl-Heinz Schnellinger – Franz Beckenbauer – Wolfgang Overath – Helmut Haller – Uwe Seeler – Siegfried Held – Lothar Emmerich

Le 30 juillet 1966 toute l’Angleterre n’attendait que ça, le stade de Wembley est plein et la reine Elizabeth II est présente pour soutenir l’équipe nationale. Mais c’est l’Allemagne pourtant qui ouvre le score au bout de quinze minutes de jeu. Les Anglais reviennent rapidement au score quatre minutes plus tard, puis prennent l’avantage en seconde période grâce à Geoffroy Hurst.

Les Anglais mènent 2 à 1 jusqu’aux arrêts de jeu, qui verront Wolfgang Weber égaliser pour les Allemands. les deux équipes continuent alors la lutte en prolongations.

Finale mondial 1966

C’est à la 101ème minute que tout se joue. Geoffroy Hurst tire au but, son ballon touche les montants adverses et rebondit sur la ligne. L’arbitre de touche accorde le but, alors que personne ne peut valider si la ballon à réellement franchit la ligne ou non. Les Allemands protestent et ne sont plus dans leur match, ils encaissent même un quatrième but en toute fin de prolongations. Plusieurs analyses quelques années après prouveront que le ballon n’a pas franchi cette ligne.

Les Anglais sont Champions du Monde grâce à cette victoire 4 buts à 2. Booby Moore a le privilège d’envoyer son équipe en loge royal pour réceptionner le trophée Jules Rimet.

Victoire angleterre 1966

Cette Coupe du Monde reste encore aujourd’hui une des plus contestés de l’histoire du football. Le Président de la FIFA à cette époque, Joao Havelange, avoue quelques années plus tard que cette édition fait partie des épisodes truqués du football.

Meilleurs buteurs

1. Eusebio (Portugal) – 9 buts
2. Helmut Haller (Allemagne) – 5 buts
3. Geoffroy Hurst (Angleterre) – 4 buts
Franz Beckenbauer (RFA) – 4 buts
Ferenc Bene (Hongrie) – 4 buts
Valeriy Porkujan (URSS) – 4 buts

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

2 commentaires

  1. Pingback: 1966: la Corée du Nord s’ouvre au monde - Memosport

  2. J’avais alors 19 ans quand j’ai assisté (via la télé) au déroulement de cette coupe du monde. Pour moi ce fut la pire parmi toutes celles que j’ai pu voir depuis. L’Angleterre gagne avec un super joueur mais je ne peut m’empêcher de penser à ces deux faucheuses qu’étaient Jacky Charlton et surtout Nobby Stiles. Ce dernier n’aurait jamais du parvenir à la finale. Sa spécialité : repérer le meilleur joueur sur le terrain et le casser (n’est ce pas Simon …. match de qualification France Angleterre) . Quand on sait qu’à cette époque nous n’avions pas droit au remplaçant! Angleterre toujours : un match tronqué conyte l’Argentine . Angleterre encore avec uin but accordé en finale alors qu’il n’avait pas franchi la ligne. …
    Il faut dire que Stiles n’était pas le seul, il y avait aussi dans l’équipe du Portugal , Morais qui en deux fois a mis définitivement out Pelé.
    De toutes ces violences et de toutes ces erreurs (?) d’arbitrage je préfère me souvenir de l’apparition de très beau joueur : Tichy et Nagy pour la Hongrie, Benckenbaur (All), Eusebio (Portugal) sans oublier les très élégants Bobby Moore et Bbby Charlton
    Michel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.