1966 : Istvan Gulyas fait reporter la finale de Roland Garros

0

Le tennis est un sport qui fait rarement parler de lui suite à des gestes anti-fairplay, bien au contraire. Les balles rejouées, les points accordés ou encore les décisions validées par les joueurs eux-mêmes sont souvent présents sur les courts. En 1966, c’est la finale de Roland Garros qui a été rejouée suite à la volonté d’un joueur.

La finale homme de cette édition 1966 des internationaux de tennis de France doit avoir lieu le samedi 4 juin 1966. Les deux prétendants aux titres sont l’australien Tony Roche et le hongrois Istvan Gulyas.

Mais voilà, Tony Roche se blesse légèrement à la cheville la veille de la finale lors d’une rencontre de double Grand seigneur, Istvan Gulyas demande officiellement à ce que la finale soit reportée d’une journée afin que son adversaire puisse récupérer de sa petite blessure. Sa demande sera accordée par les organisateurs, la finale a donc lieu le dimanche 5 juin 1966.

Gulyas apparaît comme très fairplay, trop peut-être.

En effet, il perd la finale face à Roche en trois sets (6-1 ; 6-4 ; 7-5). Ce dernier remporte le seul titre du Grand Chelem de sa carrière, et peut remercier grandement son adversaire pour son très beau geste.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.