La rivalité entre le Limoges CSP et l’Elan Béarnais ne date pas d’hier

0

A l’occasion du 100e match entre Pau et Limoges en championnat de France de basket cette semaine, voici un petit retour sur la naissance de la rivalité entre les deux clubs stars du basket français.

Pour prendre la succession des historiques Villeurbanne, Tours, Le Mans ou Berck, la balle orange avait d’abord choisi de se poser à Limoges. Dans le seuil d’un palais des Sports de Beaublanc flambant neuf et d’un budget énorme pour l’époque, le CSP ne rencontrait alors pas de réelle rivalité. Jusqu’à ce qu’Orthez, faisant figure d’irréductibles gaulois face à l’ogre limougeaud, vienne mettre des bâtons dans les roues du CSP.

Basket des villes vs Basket des champs

Club des champs avec sa salle de la Moutète champêtre, le CSP faisait office des riches gens de la ville. Alors qu’en 1986, Orthez remportait à la surprise général le championnat, la Ligue décidait d’inaugurer une finale en 3 manches pour l’année suivante.

Une fois de plus, Limoges et Orthez se retrouvaient en finale. Après une première victoire à Beaublanc, il fallait que la bande à Dacoury aille en chercher une dans la bouillante Moutète pour remporter le titre.

Si la rivalité était réelle, elle restait encore bon enfant jusqu’à ce second match de la finale.

Bagarre générale

Luttant au rebond, Paul Henderson (Orthez) et Clarence Kea (Limoges) en viennent aux mains. Un coude au niveau du visage se transforme vite en échauffourée, puis en bagarre générale. Henderson et Kaba, qui avaient un contentieux personnel de l’année précédente, en profitent pour régler leurs comptes.

Pau- Othez Limoges CSP

Jacques Monclar se fait casser le nez par son coéquipier Franck Butter en tentant de l’arrêter. On voit même le président Pierre Seillant entrer sur le terrain pour tenter d’arrêter les joueurs dans leur bagarre de rue. La légende palloise veut que le président ait attrapé Clarence Kea par les bijoux de famille pour pouvoir le calmer.

A partir de là, la saine rivalité s’est transformée en franche et bestiale rivalité entre Orthez, qui allait bientôt devenir Pau Orthez avec un palais des Sports flambant neuf et le CSP Limoges. Un match entre les deux clubs est aujourd’hui un classique du championnat de France.

Partager

L'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.