Ces Américaines qui peuvent faire sensation à l’US Open

us open les américaines 2022

Avant le début de l’US Open, le 29 août prochain, plusieurs joueuses américaines s’imposent comme des potentielles vainqueures à New York. De la jeune pépite Coco Gauff à la légende Serena Williams, toutes auront le même objectif : briller à domicile sur les courts de Flushing Meadows.

Le quatrième tournoi du Grand Chelem de la saison est déjà là et comme c’est très souvent le cas, il semble très ouvert. Même si Iga Swiatek domine les débats depuis de nombreux mois, la numéro un mondiale pourra compter sur une belle concurrence lors de la tournée américaine. A commencer par les Américaines elles-mêmes, qui sont 5 dans le top 30. 

Gauff et Anisimova sont là

Cette année encore, de jeunes joueuses pourraient marquer les esprits à l’US Open. À l’image de la finale surprise de l’an dernier entre Emma Raducanu et Leylah Fernandez (18 ans toutes les deux au début du tournoi), la jeune Coco Gauff pourrait rééditer une performance similaire. À tout juste 18 ans elle aussi, elle a sûrement beaucoup plus d’expérience que toutes ses jeunes homologues, grâce à son arrivée précoce sur le circuit. Et surtout, elle a atteint sa première finale en Grand Chelem cette année, à RolandGarros. En pleine progression au fil des années, elle devrait même intégrer le top 10 la semaine prochaine.

Une autre jeune joueuse américaine commence à trouver de la régularité et des résultats convaincants, en la personne d’Amanda Anisimova. Âgée de 20 ans, elle réalise une belle saison en Grand Chelem en 2022, atteignant au moins les huitièmes de finale à chaque fois. Demi-finaliste à RolandGarros en 2019, elle avait perdu pied après la mort tragique de son père juste avant l’US Open. La voilà de retour au premier plan pour, pourquoi pas, créer la surprise.

La mieux classée : Jessica Pegula

Elle n’est sans doute pas très connue du grand public mais Jessica Pegula, septième mondiale, est la joueuse américaine la plus régulière depuis le retour du circuit après le Covid. Et une des plus régulières tout court. Déjà quart de finaliste deux fois à l’Open d’Australie, elle semble être à l’aise sur toutes les surfaces puisqu’elle a atteint la finale de Madrid et les quarts de finale de RolandGarros cette année, s’inclinant contre la gagnante du tournoi à chaque fois. Fille de milliardaires, elle est arrivée sur le tard sur le circuit mais semble maintenant au sommet de sa forme, à 28 ans. 

Un réservoir important de championnes

L’édition 2022 de l’US Open marque le retour des sœurs Williams, absentes toutes les deux en 2021. Retombées très loin au classement, elles semblent motivées à revenir sur le circuit, peut-être pour la dernière fois. S’il semble difficile de les voir gagner plusieurs matches, à plus de 40 ans, Serena et Venus attireront les foules en espérant faire un beau parcours. De leur côté, d’autres championnes américaines seront également à surveiller, à commencer par la dernière gagnante à domicile, Sloane Stephens, qui s’était imposée face à Madison Keys, ou encore Danielle Collins, neuvième mondiale et finaliste à l’Open d’Australie en début de saison.

Thomas Cludel

Thomas Cludel