1955 : le plus tragique accident des 24h du Mans

2

L’accident qui a terni l’histoire des 24 heures du Mans automobile a eu lieu en 1955, lors de la 23e édition de la plus célèbre des courses d’endurance. Une sortie de route fatale a coûtée la vie au pilote Pierre Levegh, ainsi qu’à 84 spectateurs.

Les causes du drame sont encore vagues aujourd’hui, les opinions divergent et les images de l’époque ne permettent pas d’établir de certitudes. Ce qui est sur c’est qu’après deux heures de course, la Mercedes de Pierre Levegh a percutée l’arrière d’une plus petite voiture, l’Austin Healey de Lance Macklin. Celle-ci a servie de tremplin pour la voiture allemande, qui est venue s’encastrer dans le muret qui séparent la piste des tribunes.

La voiture explose littéralement sous le choc et provoque une traînée de projectiles le long de la tribune. Des éléments brûlants et les flammes s’emparent du public, causant le décès de 84 personnes, 120 personnes sont également blessées.

Malgré cela la course continue mais l’écurie Mercedes, qui compte dans ses rangs Fangio, se retire quelques heures après le drame. la La Jaguar de Mike Hawthorn et Ivor Bueb remporte la course

Il s’agit malheureusement du pire accident de l’histoire du sport automobile. Après ce drame, beaucoup de pays interdisent les courses automobiles. Les règles concernant la protection du public deviennent plus strictes et la sécurité devient un point essentiel pour chaque organisation.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.