Suisse – France 2014 : les bleus font sauter la banque !

0

Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, une Coupe du Monde de football reste une Coupe du Monde de football, tout ce qu’il se passe avant n’a pas spécialement d’importance quand on voit le déroulement de ce fameux Suisse – France du Mondial brésilien 2014.

Et oui car sur le papier, tout va en faveur des helvétiques, avec notamment une 6e place au classement FIFA, une défense considérée comme l’une des meilleures d’Europe et des résultats positifs depuis plusieurs mois.

En face, l’équipe de France est en pleine reconstruction depuis plusieurs années, et ce match du 19 juin 2014 à Salvador de Bahia s’impose comme un véritable test pour les hommes de Didier Deschamps.

Tout se passe très vite sur le terrain, les français sont offensifs et font la différence dès la 17e et la 18e minute avec deux buts successifs de Giroud puis de Matuidi, la défense suisse prend l’eau alors que l’euphorie gagne l’équipe de France.

3-0 à la mi-temps !

L’équipe de Shaqiri tente bien quelques incursions dans le camp adverse, mais Valbuena assomme le match et inscrit un 3e but à la 40e minute. 3 à 0 à la mi-temps, le scénario est idéal, ce match est fou !

Suisse France 2014 Valbuena Giroud

La suite du match est toujours aussi offensive, avec 4 buts en deuxième mi-temps. L’équipe de France pose définitivement la main sur la rencontre avec un but de Benzema à la 67e minute, avant de se relâcher, malgré une solidification du milieu de terrain avec l’entrée de Pogba à la place de Giroud, et laisser les suisses inscrire 2 buts avant la fin du match. Sissoko entérine le score final avec un 5e but français.

shaqiri suisse france 2014

Après cette belle victoire et un match nul un peu plus tard face à l’Equateur, la France termine première du Groupe E avec 7 points, devant la Suisse (6 points), l’Equateur (4 points) et le Honduras (0 points).

Crédit photos : 1 & 2

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire