2009 : la main de la honte pour l’équipe de France

Le football français a connu des heures sombres, notamment lorsque l’on évoque certaines douloureuses campagnes de qualifications pour la Coupe du Monde. Parmi celles-ci, figurent les rencontres de barrage du Mondial 2010 contre l’Irlande, un bien triste souvenir pour tout le monde…

Après une victoire arrachée 1 but à 0 en Irlande 4 jours plus tôt, les français abordent le match retour sans grandes convictions. Ils sont fébriles et tétanisés par l’enjeu, à l’image d’une équipe en manque de confiance depuis plusieurs années.

De leur côté, les irlandais n’ont rien à perdre, bien au contraire. Ils imposent leur jeu sur le terrain et se procure les plus belles occasions de la première mi-temps. Robbie Keane ouvre même le score à la 33e minute, afin de remettre les deux équipe à égalité. Au bout du temps réglementaire, l’Irlande remporte le match 1 but à 0 mais le match se poursuit afin de déterminer un vainqueur sur l’ensemble des deux rencontres.

Tout vient basculer à la 103e minute de jeu, sur un coup franc de Florent Malouda, Thierry Henry empêche le ballon de sortir en dehors des limites du terrain avec sa main gauche, il le décale ensuite à William Gallas qui vient inscrire le but salvateur pour la France de la tête.

france irlande 2009

L’action est aller très vite, les caméras de télévision repassent l’instant en boucle et permettent de bien voir la faute de main du joueur français. Mais la majorité des gens présents dans le stade, et surtout l’arbitre de la rencontre, n’ont rien vu sur l’instant. La faute est bien présente, mais elle n’est malheureusement pas sifflée.

Les irlandais protestent, mais rien n’y fait, la France arrache le but du match nul et se qualifie pour la phase finale de la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

La polémique prend de l’ampleur les jours suivants dans les médias, avec une équipe et un joueur accusés de tricherie. Après ses plus beaux exploits et ses nombreux records en équipe de France, Thierry Henry est la cible de toutes les critiques. Il est vrai que son attitude n’est pas la plus exemplaire, mais elle est à l’image de la mauvaise santé et la mauvaise phase de cette équipe.

Coup du sort et revers de la médaille oblige, un nouveau scandale éclatera quelques mois plus tard en pleine Coupe du Monde 2010, avec l’affaire du bus de Knysna et la révolte des joueurs français…

Une époque à oublier, vraiment…

Crédit photo Éric Baledent

Avatar

Charles