Les 3 plus célèbres faux départ du 100 mètres

0

Depuis 2010, tout faux départ dans une compétition d’athlétisme est synonyme de disqualification directe. Mais cette règle n’a pas toujours existée, bien avant le coup de tonnerre de Daegu, deux autres faux départs sont restés célèbres dans l’univers du 100 mètres masculin.

Finale des Jeux Olympiques 1996 – Atlanta

Linford Christie, champion olympique en titre, est éliminé de la finale après deux faux départs. Le coureur britannique n’est toutefois pas le seul partir avant le coup de feu, Ato Bolton fausse le deuxième de la course, qui devra attendre le 4e départ pour aboutir.

1/4 de finale des Championnats du Monde 2003 – Paris

Le coureur américain John Drummond est éliminé des quarts de finale des Championnats du Monde 2003 après un faux départ. Jusqu’ici rien d’exceptionnel, sauf que l’athlète estime ne pas avoir bougé et refuse de quitter la piste après son élimination. Il retarde les autres courses d’environ 1 heure, pour avoir bougé dans ses starting blocks 59/1000 de seconde avant le coup de feu, ce qui est quasiment imperceptible à l’oeil nu.

Finale des Championnats du Monde 2011 – Daegu

Le faux départ de la finale du 100 mètres des Championnats du Monde 2011 est le plus marquant de ces faux départ, avec l’élimination de la star du moment Usain Bolt. Le jamaïcain n’échappe pas à la règle et perd son titre sur une grossière erreur.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire