1994 : la 4e étoile

1

Toutes les finales de Coupe du Monde de football sont historiques, car elles permettent de sacrer la meilleure équipe de la planète. Mais parmi ces finales, certaines d’entres elle sont plus historiques que d’autres grâce à certaines particularités. C’est le cas de la finale du mondial 1994 disputé aux Etats-Unis, qui pour la première fois de l’histoire, s’est terminée par une cruelle séance de tirs aux buts.

coupe du monde 1994

Le 17 juillet 1994, dans le stade Rose Bowl à Pasadena dans la banlieue Los Angeles, l’Italie et le Brésil se rencontre devant 94 000 personnes pour la finale de la Coupe du Monde. Les deux équipes peuvent espèrer décrocher leur quatrième titre mondial respectif. Les brésiliens attendent un nouveau sacre depuis 24 ans, alors que les italiens attendent depuis seulement 12 ans et le titre de 1982.

Côté brésilien, Romario et Bebeto sèment la terreur dans les défenses alors que côté italien, Roberto Baggio emmène son équipe vers la victoire.

romario-bebeto

Une finale nulle et vierge

Bien que cette édition 1994 soit une vraie réussite sur le continent nord-américain, grâce à des matchs offensifs et spectaculaires, la finale de cette édition n’est malheureusement pas représentative de la compétition. Brésiliens et italiens se neutralisent, s’attendent pendant de longues minutes avant de tenter d’approcher le but adverse.

Aucune des deux équipes n’arrivent à trouver le chemin des filets pendant le temps réglementaire, malgré quelques occasions intéressantes. Romario, Bebeto et Baggio ne font pas parler la foudre, alors que Claudio Taffarel et Gianluca Pagliuca préservent leurs cages. Pour la première fois de l’histoire après 120 minutes de jeu, le titre mondial sera décerné après une séance de tirs aux buts.

Cruels tirs aux buts…

Les deux premiers tireurs de la séance de tirs aux buts ratent leurs tentatives, avant que Albertini, Romario, Evani et Branco réussissent leurs pénaltys. Ensuite, l’italien Massaro manque également son tir alors que le capitaine brésilien, Dunga, expédie le ballon au fond des filets, c’est alors au tour de Roberto Baggio pour un tir décisif.

Pour le buteur italien, cette Coupe du Monde se termine de la pire des manières, alors qu’il a éclaboussé la compétition de son talent tout au long de ses matchs. Baggio ratent complètement son tir au but et offre au brésil son quatrième titre, sa quatrième étoile.

roberto baggio 1994

L’échec de Roberto Baggio…

Malgré une défaite pendant la phase de poule, le Brésil remporte la Coupe du Monde pour la quatrième fois, un record.

Champion du Monde 1994

Le succès des brésiliens

Résumé en vidéo

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Un commentaire

  1. Pingback: L'Allemagne décroche sa quatrième étoile

Laisser un commentaire