La controversée finale de la Coupe du Monde 1966

0

Le 30 juillet 1966, l’Angleterre et l’Allemagne s’affrontent en finale de la Coupe du Monde de football. Dans un stade de Wembley surchauffé, les anglais vont remporter le titre mondial chez eux. Il s’agit de la seule Coupe du Monde remportée par l’Angleterre à ce jour.

Mais la planète football se souvient également d’un autre fait marquant arrivé lors de cette finale, donnant à cette édition une saveur toute particulière. S’ils avaient existé, les sites de paris sportifs, comme NetBet.fr, auraient eu du mal à pronostiquer correctement cette finale, au vu de sa particularité.

Victoire angleterre 1966

Une finale 1966 historique

Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, la finale se joue aux prolongations après un match nul 2 buts partout dans le temps réglementaire. A cette époque, si les prolongations ne permettaient pas de départager les équipes, les tirs aux buts n’existaient pas, il aurait fallu rejouer la finale quelques jours plus tard.

Mais cela n’a pas été nécessaire cette année-là. A noter que cela n’est toutefois jamais arrivé dans toutes les Coupes du Monde depuis 1930, toutes les finales ont trouvées un gagnant dans le temps additionnels ou dans les arrêts de jeu avec cette règle. A l’heure où j’écris ces lignes, seule les finales de 1994 et 2006 ont eu besoin des tirs aux buts pour trouver un vainqueur.

En 1996 donc, à la 101e minute l’anglais Geoffrey Hurst, déjà auteur des 2 premiers buts, reprend un centre venu de la droite. Le ballon heurte la balle transversale avant de tomber au sol… sur la ligne de but. Les anglais exultent, les allemands protestent.

Finale mondial 1966

Avec la rapidité de l’action, peu de monde arrive à juger ce qu’il s’est réellement passé. L’arbitre de la rencontre consulte alors son assistant, un arbitre azerbaïdjanais, qui est sûr et certain que le ballon a franchi la ligne. Le but est accepté, l’Angleterre mène 3 buts à 2. Un quatrième but en toute fin de rencontre vient sceller la victoire anglaise, face à des allemands dépités. Quelques supporters avaient déjà même commencé à envahir le terrain pour porter leur héros.

Pour l’histoire l’arbitre assistant, Tofik Bakhramov, qui a accordé le but est devenu une véritable star dans son pays, avec notamment un stade qui porte son nom.

Le capitaine anglais, Bobby Moore, reçoit donc le trophée Jules Rimet des mains de la reine Elizabeth II. Il doit d’abord se laver les mains avant de recevoir le trophée, pour ne pas salir les gants blancs de la reine…

Quelques années plus tard, après une analyse approfondie des images d’époque, il apparaît clairement que le ballon n’est pas totalement entré dans le but ce jour-là. Les allemands avaient raison sur le terrain, mais seul l’arbitre avait le dernier mot. La goal-line technology et l’arbitrage vidéo n’existaient pas. Si cela se passait aujourd’hui, les arbitres ne pourraient plus ignorer ce genre de décision. La FIFA réfléchit fortement à inclure la vidéo lors de la prochaine Coupe du Monde 2018 en Russie.

L’Angleterre favorisée ?

Avant cette Coupe du Monde 1966, l’Angleterre n’a jamais passée le cap des quarts de finale d’une compétition internationale, faute d’un niveau suffisant. Tout au long de la compétition, les autres équipes crient au favoritisme, pour plusieurs raisons justifiables.

Tout d’abord, l’Angleterre a joué tous ses matchs de la compétition dans le même stade, à Wembley, le stade anglais historique. Ce qui apporte clairement un confort à l’équipe et son organisation. Huit autres stades sont pourtant utilisés pour la compétition, notamment à Manchester, Liverpool ou encore Sunderland. Le pays inventeur du football ne veut absolument pas passer à côté de SA Coupe du Monde.

Ensuite, quelques décisions arbitrales, en plus de ce but non valable en finale, montrent que les arbitres ont été plus cléments avec les anglais. En quart de finale notamment, le favoritisme anglais a atteint son paroxysme. Tout d’abord les argentins n’ont pas le droit de voir la pelouse avant la rencontre, pour aucune raison justifiée. Puis le capitaine argentin a été expulsé après une simple discussion avec l’arbitre de la rencontre. L’Angleterre obtient sa place dans le dernier carré après une victoire 1 but à 0, mais le spectacle était bien terne à Wembley.

L’Angleterre a tout de même inscrit son nom au palmarès de la Coupe du Monde de football, ce n’est pas le cas de toutes les équipes nationales. Les anglais attendent maintenant un nouveau titre national depuis cette Coupe du Monde. Ils possèdent le meilleur et le plus glorieux championnat de football, mais leur équipe nationale n’est malheureusement jamais à la hauteur des grands événements.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire