Du petit Edison à Pelé le meilleur joueur du monde

4

Edison Arantes do Nascimento est le plus grand footballeur de tous les temps, mais tout le monde le connaît mieux sous le nom de Pelé. Mémosport vous propose aujourd’hui un bref résumé de son immense carrière.

Le roi Pelé

Tout commence par un surnom donné lors de son enfance, lorsqu’il accompagnait son père à ses entraînements de football. Le Gardien de but de l’équipe de son père s’appelait « Pilé », et comme le petit Edison adorait jouer avec ce gardien il est vite devenu Pelé.

Ses premiers pas

En 1953 il a 13 ans. Il intègre l’équipe jeune Brésilienne du Bauru Athletic Club grâce au footballeur Waldemar de Brito. La vie du jeune Pelé est alors entièrement centrée autour du football, il ne fréquente que les stades et les vestiaires pour s’adonner à sa passion.

En 1956 Waldemar de Brito quitte Bauru pour le FC Santos. Il emmène le jeune prodige sous son aile pour le propulser sur la scène nationale, puis internationale. Pelé devient alors joueur professionnel, il n’a que 15 ans et joue avec l’équipe junior, mais s’entraîne avec les autres joueurs professionnels.

Le roi Pelé

Le 7 septembre 1956 il dispute son premier match professionnel. Lors d’une rencontre amicale contre les Corithians San André, il inscrit le premier but de sa jeune carrière. Il devient rapidement titulaire dans l’équipe du FC Santos, avec un petit coup de pouce du destin lorsqu’un titulaire se blesse et doit laisser sa place au début de l’année 1957.

Cette même année ces prestations ne passent pas inaperçues, devenu indiscutable dans son club il est appelé en équipe du Brésil pour disputer la Copa Roca. Cette compétition met aux prises le Brésil et l’Argentine, dans un climat de rivalité saine entre les deux équipes.

Il joue donc son premier match son les couleurs du Brésil le 7 juillet 1957 contre l’Argentine. Lors du match aller il n’est pas titulaire, il inscrit un but mais le Brésil perd 2 à 1 au Maracana.

Pelé Brésil

Pour le match retour Pelé est titulaire, il marque encore un but et permet à son équipe de battre l’Argentine 2 à 0. Le Brésil remporte ainsi cette Copa Roca, et permet à Pelé d’écrire la première ligne de son palmarès.

L’année suivante en 1958, il termine meilleur buteur du Championnat d’Etat de Sao Paulo avec 17 réalisations. Il est logiquement appelé en équipe nationale pour disputer la Coupe du Monde qui se déroule en Suède. Deux ans après avoir quitté sa famille, le petit Edison traverse déjà la planète.

La Coupe du Monde 1958

Lors de cette Coupe du Monde, a cause d’une légère blessure il ne dispute que la fin du troisième et dernier match de poule du Brésil. A partir des quarts de finale, il est titulaire indiscutable jusqu’à la finale.

Pelé 1958

Il inscrit 6 buts en quatre rencontres et permet au Brésil de devenir pour la première fois Champion du Monde de football. Seul Just Fontaine a fait mieux dans cette compétition avec 13 réalisations, mais en disputant tous les matchs il est probable que Pelé aurait pu égaler ce record.

A 17 ans, il est le plus jeune joueur de football a remporter une Coupe du Monde. Les joueurs de cette équipe du Brésil reviennent chez eux en véritable star, Pelé est admiré par tous. Ci-dessous, un but mémorable qu’il marque en finale.

Les années suivantes il remporte à plusieurs reprises le Championnat du Brésil. Ce Championnat met principalement aux prises l’équipe de Pelé le FC Santos, et Rio de Janeiro. Lors de tournées européennes, les riches club du vieux continent tentent d’attirer Pelé dans leurs filets.

Mais l’État du Brésil s’oppose farouchement à ses démarches et déclare le footballeur comme « Trésor national non exportable ». C’est encore aujourd’hui un évènement rare.

La Coupe du Monde 1962

Lors de sa deuxième Coupe du Monde au Chili, Pelé ne connaît pas la même réussite qu’en 1958. Il se blesse dès la seconde rencontre et ne peut plus participer à aucun match de la compétition. Cela n’empêche pas le Brésil de remporter un deuxième titre consécutif.

A son retour au pays, il se remet de sa blessure et brille dans son club le FC Santos. Il effectue une véritable épopée dans ce club. Après avoir gagne la Copa Libertadores 2 fois en 1961 et en 1962, il gagne la Coupe Intercontinentale en 1962 et 1963. Tout cela sans compter les innombrables titres nationaux, les titres de meilleurs buteurs et les buts venus d’un autre monde.

Mais tout ne peut pas être rose dans le monde du football. Pelé devient la cible de tous les défenseurs du monde, du public mondial et des journalistes. En raison d’un salaire élevé, il dispute un nombre important de matchs (116 rien qu’en 1960) et se blesse aussi vite qu’il se rétablit.

La Coupe du Monde 1966

A la veille de la Coupe du Monde 1966 le Brésil se croit invincible, et il y a de quoi. Le pays est double tenant du titre et il a dans ses rangs le meilleur joueurs du monde. Mais tout le monde veut battre ce Brésil, et surtout Pelé. Le jeune prodige se fait taclé sans arrêt jusqu’à la blessure. Le Brésil est éliminé dès le premier tour, après une défaite face au Portugal d’Eusebio et connaît une désillusion totale.

Il se concentre alors sur sa carrière en club les années suivantes. Encore une fois il marque une avalanche de buts, tout en remportant trois Championnats du Brésil avec le FC Santos. Il ne joue pas en équipe nationale pendant deux ans.

En 1969, il inscrit le 1000ème but de sa carrière, record inégalé pour un footballeur professionnel. Ce but est marqué sur un penalty contre Vasco de Gama, il entame alors immédiatement un tour d’honneur qui interrompt la rencontre pendant 20 minutes.

Se profile alors le mondial 1970 qui se déroule au Mexique. Pelé revient alors en Équipe Brésilienne en 1968, pour préparer cette Coupe du Monde. C’est la première édition qui est retransmise à la télévision. Le Brésil bat l’Italie 4 à 1 en finale et remporte pour la troisième fois la Coupe du Monde, ce qui leur permet de conserver le trophée Jules Rimet définitivement.

Equipe du Brésil Football 1966

Un an plus tard Pelé prend sa retraite internationale, mais continue sa carrière au FC Santos. Tout le public du stade Maracana et tout le Brésil lui demande de rester, mais il ne cède pas et décide de ne plus jouer en équipe nationale. Il remporte une dernière fois le Championnat du Brésil avec son club en 1973, et prend sa retaite définitive a 34 ans, après 18 ans passé dans le même club.

Sa carrière footballistique est exceptionnelle, mais sa carrière d’après footballeur n’est pas aussi prolifique. C’est pour cela qu’un an après sa retraite en 1975, il rechausse les crampons en faveur de l’équipe de New York Cosmos.

Pelé New York

Aux Etats-Unis le « soccer » n’est pas un sport connu, par rapport au baseball ou au basket-ball. Mais l’arrivé de Pelé donne à ce sport un véritable essor, tout le monde veut voir LA star, les stades sont remplis et les sponsors affluent. D’autres sportifs internationaux signent même aux Etats-Unis, comme Franz Beckenbauer par exemple.

Il remporte le Championnats des États-Unis sur le continent Nord Américain, et il accroît son compteur de buts. Lors de sa retraite définitive il compte 1 281 buts en 1 376 matchs disputés, ce record n’est toujours pas égalé. Il arrête définitivement le football en 1977 avec un palmarès impressionnant.

Depuis il a été désigné joueur du XXème siècle par la FIFA, et ambassadeur de l’ONU. Le roi Pelé est aujourd’hui une légende vivante au Brésil, et il est encore bien présent dans le monde du football et de la politique.

Pelé Ambassadeur FIFA

Palmarès en club

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale : 1962 et 1963.
Vainqueur Recopa Sudamericana : 1968.
Vainqueur de la Copa Libertadores : 1961 et 1962.
Vainqueur de la Coupe du Brésil : 1961, 1962, 1963, 1964, 1965 et 1968.
Champion de l’État de Sao Paulo : 1956, 1958, 1960, 1961, 1962, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969 et 1973.
Champion des États-Unis : 1977 (New York Cosmos)

Palmarès – Equipe du Brésil

Champion du monde : 1958, 1962 et 1970.
Copa Roca : 1957 et 1963.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

4 commentaires

  1. jsuis un grand fan depuis mes 9 ans et la j’ai 13 ans et jsuis tjr aussi fan du Brésil (pelé c’est mon dieu et Ronaldinho mon préférer)

  2. le moine du sombre côté le

    Je ne pourrais dire que Pelé est le meilleur joueur de tous les temps, mais l’un des plus importants sûrement. Important au niveau des exploits qu’il a réalisés, des buts incroyables qu’il a marqués et de l’impact qu’il a sur ce sport. Les mauvaises langues disent qu’il n’a joué qu’au Brésil et alors ? Les géniaux Garrincha, Jairzinho, Tostao et autres au moment de leur gloire jouaient aussi au Brésil. Certains disent qu’il était entouré de grands joueurs comme Si Cruyff, Platini et même Maradona était entouré de chèvres. Pelé est un immense joueur et nous le remercions pour tout ce qu’il a donné au foot.

  3. Pingback: Le but jamais filmé du roi Pelé

Laisser un commentaire