2007 : la France défie le Haka des All-Blacks

4

La Coupe du Monde de Rugby 2007 n’est pas la meilleure édition à retenir pour le rugby Français, mais la rencontre contre la Nouvelle-Zélande des quarts de finale restent dans les mémoires de tous.

En effet lors de ce match l’Equipe de France tout entière à osée défier le Haka des All-Blacks. A ma connaissance aucune équipe n’avait jamais défiée de cette façon la danse rituelle Néo-Zélandaise.

haka-france-defi

Le match s’annonce alors intense, les deux équipes se sont extirpées sans trop de mal de leurs groupes respectifs et la planète entière s’attend à un véritable choc de titans. 16,7 millions de Français sont devant leurs télévisions.

chabal-france-nz

Le Haka en vidéo

Bien que cette Coupe du Monde se déroule en France, la rencontre a lieu à Cardiff. Les organisateurs Français ont programmés ce quarts de finale au Pays de Galles, afin de rendre le quart de finale de la Coupe du Monde 1991 organisé en France lors de la Coupe du Monde Britannique de cette année là.

Un petit scandale d’avant match est venu contrarier les Néo-Zélandais. En effet ceux-ci sont obligés de jouer en gris pour ne pas confondre les deux équipes. La France ayant gagné le tirage au sort a le droit de jouer en bleu foncé.

Composition des équipes

France : Olivier Milloud, Raphaël Ibañez (cap.), Pieter de Villiers, Jérôme Thion, Fabien Pelous, Serge Betsen, Thierry Dusautoir, Julien Bonnaire, Jean-Baptiste Elissalde, Lionel Beauxis, Cédric Heymans, Yannick Jauzion, David Marty, Vincent Clerc, Damien Traille.

Nouvelle-Zélande : Tony Woodcock, Anton Oliver, Carl Hayman, Keith Robinson, Ali Williams, Jerry Collins, Richie McCaw (cap.), Rodney So’oialo, Byron Kelleher, Daniel Carter, Sitiveni Sivivatu, Luke McAlister, Mils Muliaina, Joe Rokocoko, Leon MacDonald.

Les Français n’avait pas battus les All-Blacks depuis le 8 novembre 2000 et la première mi-temps ne vient pas contrarier cette statistique. Les Blacks jouent bien et marquent un premier essai grâce à McAlister. Dan Carter se charge de transformer l’essai et d’inscrire ensuite deux pénalités pour porter le score à 13-0.

Lionel Beauxis réduit le score avant la 40e minute en inscrivant une pénalité. Le score est de 13-3 à la mi-temps, rien n’est fait.

Au retour des vestiaires les Bleus poussent de plus en plus, l’expulsion temporaire de McAlister leur permet de prendre un léger ascendant physique et psychologique. Thierry Dusautoir marque un essai à la 54e minute et Lionel Beauxis s’occupe de transformer les pénalités jusqu’à l’égalisation 13 à 13.

La Nouvelle-Zélande reprend temporairement l’avantage au score à la 63e minute, suite à un essai de So’oialo non transformé. Mais 5 minutes plus tard Yannick Jauzion redonne l’espoir aux tricolores en marquant l’essai de la victoire. L’action Française est malheureusement entâchée d’un en-avant suite à une passe de Michalak, mais l’arbitre ne voit pas cette faute et accorde les cinq points.

france-jauzion

La transformation de Jean-Baptiste Ellisalde permet à la France de menée de deux points (20-18) à quelques minutes de la fin du match.

Les Néo-Zélandais ont ensuite poussés pendant 10 minutes pour reprendre l’avantage au score, mais une excellente rigueur défensive et de bonnes relances aux pieds ont permis aux Bleus de conserver ces deux petits points d’avance.

La France se qualifie pour les demi-finale de la compétition, alors que la Nouvelle-Zélande échoue aux portes du dernier carré.

Les Anglais mettront fin à l’épopée de la France lors des demi-finales, laissant ce match contre la Nouvelle-Zélande comme seul souvenir positif.

France-2007

Le résumé de la rencontre en vidéo

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

4 commentaires

  1. Pingback: Revivez les 6 premières Coupes du Monde de rugby

  2. Pingback: Revoir le Haka de France - Nouvelle-Zélande 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.