2003 : Sébastien Loëb devient vice-champion du monde

0

En pensant à la saison 2003 WRC, Sébastien Loëb doit forcément penser au dernier rallye de la saison en Grande Bretagne. Au volant de sa Citroën Xsara, le jeune pilote prometteur a confirmé son talent tout au long de la saison et arrive au Pays de Galles en tête du classement des pilotes.

Sébastien Loeb

Pour terminer Champion du Monde des pilotes lors de sa première saison WRC, il doit terminer devant Petter Solberg, peu importe sa position dans le rallye. Autant dire que l’alsacien vise la victoire finale pour finir en apothéose.

Mais après les premières spéciales, Citroën ne voit pas les choses du même angle. La firme française doit assurer et placer deux de ses voitures dans les 5 premiers pour terminer Champion du Monde des constructeurs.

Les prétentions de Sébastien Loëb passent donc après, le français doit assurer, ne pas attaquer et suivre les consignes pour préserver sa voiture et ainsi terminer sereinement la course.

Loëb lève donc le pied pour voir Petter Solberg s’envoler et devenir Champion du Monde au volant de sa Subaru Impreza, avec seulement un point d’avance au classement général. Citroën devient Champion du Monde des constructeurs, c’est le prestige ultime pour la marque aux chevrons.

De son côté, Loëb est désemparé après la course mais aurait pu finaliser son sacre plus tôt dans la saison. Des abandons et des erreurs de jeunesse l’ont privés de points précieux au classement général, ce qui aurait pu changer la donne et éviter le quitte ou double lors du dernier rallye.

Le pilote français se rattrapera les années suivantes en mettant tout le monde d’accord, il décrochera 7 titres de Champion du Monde, enfin, vous connaissez la suite.

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.