1967 : Tom Simpson meurt sur le Tour de France

0

L’ascension du Mont Ventoux du 54e Tour de France connaît un tragique accident. En effet le 13 juillet 1967, le cycliste britannique Tom Simpson s’effrondre pendant la mythique montée de la 13e étape entre Marseille et Carpentras, et laisse un très mauvais souvenir à la Grande Boucle.

1967 : Tom Simpson meurt sur le Tour de France

Ce jour là, il faut chaud sur la route du Tour. Le thermomètre affiche 35 degrés dans le sud de la France et les coureurs doivent beaucoup boire pour ne pas faire de malaise.

Le britannique Tom Simpson ne suit pas ce conseil et s’effondre lors de la montée du Mont Ventoux. Il fait un malaise à cause de l’effort et de la température, mais aussi à cause du dopage. Un taux anormal d’amphétamines le fait tomber à terre, il ne se relevera pas.

Il gît pendant 40 minutes sur le sol avant d’être évacué par hélicoptère. Il meurt dans les airs avant d’arriver à l’hôpital et devient le premier sportif mort pour dopage de l’histoire.

Le monde du cyclisme ne réagit pas face à cette catastrophe et n’agit pas spécialement contre le dopage. Il faut attendre l’affaire Festina en 1998 pour produite un électrochoc au coeur du peloton.

Crédit Photo

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.