1946 : La Suisse accueillera la Coupe du Monde FIFA en 1954

0

On poursuit ici notre série consacrée à la désignation des pays hôtes pour les Coupes du Monde FIFA, avec l’édition de 1954 qui a vu l’organisation revenir à la Suisse.

En Juillet 1946 au Luxembourg se tient le premier congrès FIFA d’après-guerre, le Brésil est choisi pour accueillir la prestigieuse compétition en 1950 et dans la foulée la Suisse se voit attribuer la 5ème édition de cet événement. La Coupe du Monde revient donc en Europe après la France en 1938 et l’Italie en 1934.

Coupe du Monde de football 1954

En 1946, le continent Européen est meurtri par la Seconde Guerre Mondiale et la Suisse est l’un des rares pays à ne pas avoir été touché par cette guerre ravageuse. De ce fait, les Helvètes peuvent se consacrer pleinement à l’organisation de la 5ème Coupe du Monde Jules Rimet.

La Suisse est la seule nation à postuler pour l’accueil de la compétition internationale et le Comité Exécutif accepte logiquement cette candidature.

La Coupe du Monde était initialement prévue en 1953 mais elle est reportée d’une année. Du 16 Juin au 4 Juillet 1954, 6 stades accueillent l’événement dont le stade Wankdorf de Berne, totalement rénové pour l’occasion avec 64 000 places disponibles.

Coupe du Monde de football 1954

Cette 5ème Coupe du Monde restera l’édition la plus prolifique dans l’histoire du football avec en moyenne 5,4 buts marqués par match, et un étonnant 7-5 pour l’Autriche face au pays hôte.

En finale, la Hongrie, largement favorite et appelée le « onze d’or », affronte la RFA dans un match qui sera surnomé Le Miracle de Berne à cause des conflits socio-politiques de l’époque. Les Hongrois, emmenés notamment par le légendaire Ferenc Puskas, mène rapidement 2-0 avant de s’incliner 3-2 pour un premier succès allemand en Coupe du Monde.

Plus tard, en Octobre 2010, une étude prouvera que tous les joueurs Allemands étaient dopés lors de cette compétition…

Partager

L'auteur

Blogueur depuis 2007 et amateur de sport, Stéphane est très actif sur Twitter, Facebook et Google+.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.